France-Des entrepreneurs soutiennent Macron sur le dimanche

le
7

(Actualisé avec éléments supplémentaires et contexte) PARIS, 17 novembre (Reuters) - Des chefs d'entreprise ont apporté lundi leur soutien au ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, qui veut élargir les dispositions législatives concernant le travail dominical. Son projet de loi visant à doper la croissance économique devrait porter de 5 à 12 le nombre de dimanches d'ouverture possible et assouplir les contraintes dans les zones touristiques et les grandes gares. L'entourage du ministre a précisé lundi que des informations de presse faisant état d'absence de compensation salariale dans les entreprises de moins de 20 salariés étaient inexactes. Tous les salariés travaillant le dimanche auront une compensation, qui pourra varier selon la taille de l'entreprise, a-t-on déclaré, en précisant que le détail de la mesure n'était pas encore arrêté. Face aux critiques, le Club des entrepreneurs, un réseau de créateurs et dirigeants d'entreprise, a soutenu la démarche du gouvernement. Son président, Guillaume Cairou, s'insurge dans un communiqué contre les "bien-pensants" selon qui l'ouverture des magasins le dimanche créerait une concurrence déloyale pour les petits commerces de proximité. "En plus d'être faux, cela ne vise qu'à faire peur", écrit-il. "L'ouverture dominicale, c'est l'initiation d'une dynamique vertueuse de fréquentation des commerces le dimanche." (Emmanuel Jarry, Ingrid Melander et Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8020412 le mardi 18 nov 2014 à 00:30

    Ouverture des magasins le dimanche: au niveau national = travailler plus et gagner moins à l'heure, car cela augmente le prix unitaire des produits vendus pour rémunérer le 1/6 d'ouverture en plus. Cela avantage les grands commerces qui éliminent ainsi les petits commerces locaux d'où un coût et un temps de transport augmentés en campagne pour aller dans des magasins plus éloignés: payer plus et passer plus de temps pour aller acheter autant.

  • M8020412 le mardi 18 nov 2014 à 00:16

    Le président de ce club nie la réalité des dizaines de milliers d'emplois qui disparaissent chaque année dans les PME françaises à cause de la pression grandissante qu'exerce une grande distribution devenant de plus en plus puissante grâce à la disparition progressive du repos dominical dans ces grands commerces.

  • M8252219 le lundi 17 nov 2014 à 14:05

    En EX-urss ils en sont même venus à une économie "libérale". L'expérience des uns ne serre jamais aux autres.

  • M8252219 le lundi 17 nov 2014 à 14:02

    La constitution serait-elle un carcan. les accords de branche ne servent plus à rien .Ce serait le communisme pur et dur.la production n'a plus d’intérêt seul l'application des textes fait force de loi.JE CROIS QU'EN URSS ILS ONT ESSAYÉ IL ME SEMBLE QUE CELA N'A PAS FONCTIONNÉ

  • M8252219 le lundi 17 nov 2014 à 13:57

    Plutôt que de travailler le dimanche pourquoi ne pas allonger la journée de travail pour arriver aux 39 heures? Hebdimadaire.

  • M7651794 le lundi 17 nov 2014 à 13:31

    Au dela de ce sujet, c est d espace de liberté dont manque l économie , la flexibilité ne concerne pas que l emploi mais aussi ce qui gravite autour et le sujet du travail le dimanche n est qu un exemple parmi d autre de cette liberté perdue

  • Berg690 le lundi 17 nov 2014 à 12:38

    Une compensation, qui pourra varier selon la taille de l'entreprise,n'est pas constitutionnel.