France-Dépôt de la résolution socialiste sur la Palestine

le
0

PARIS, 20 novembre (Reuters) - Le groupe socialiste de l'Assemblée a déposé jeudi une proposition de résolution visant à reconnaître un Etat palestinien qui sera soumise à un vote solennel le 2 décembre si elle est déclarée recevable par le gouvernement. Ce texte, qui sera examiné conjointement avec une résolution du groupe écologiste et une du groupe Front de gauche, sera examiné en séance publique par les députés le 28 novembre. Le texte de la proposition socialiste "invite le gouvernement français à reconnaître l'État de Palestine en vue d'obtenir un règlement définitif du conflit". Si tous les groupes de gauche, à l'exception de quelques rares élus, y sont favorables, l'opposition UMP et UDI (centriste) est réservée. L'UMP se pose des questions sur la conformité de ces démarches à la Constitution. Les assemblées peuvent voter des résolutions mais elles sont "irrecevables et ne peuvent être inscrites à l'ordre du jour" si le gouvernement "estime que leur adoption ou leur rejet serait de nature à mettre en cause sa responsabilité ou qu'elles contiennent des injonctions à son égard", dit le texte. "Cette résolution affaiblit la parole présidentielle puisque c'est le président de la République qui est le chef de la diplomatie et le chef des armées et c'est à lui de dire clairement s'il est favorable à la reconnaissance de l'Etat palestinien ou s'il ne l'est pas", estime le président du groupe UMP à l'Assemblée, Christian Jacob. Pour le "patron" des députés UMP, "la position constante" de la France est que la reconnaissance et la coexistence de deux Etats est l'aboutissement du processus de paix. Or là, la résolution vise à faire l'inverse." Aussi le groupe UMP pourrait décider mardi prochain, lors de sa prochaine réunion, de ne pas participer au débat. Ces initiatives font suite au vote par le Congrès des députés espagnols et du Parlement britannique en faveur de la reconnaissance de l'Etat palestinien et ainsi qu'à sa reconnaissance par la Suède. (Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant