France-Défaillance individuelle pour le vol de drogue à la PJ

le
2

PARIS, 11 septembre (Reuters) - L'inspection générale de la police nationale (IGPN) a conclu jeudi à une "défaillance individuelle" dans le vol de plus de 52 kg de cocaïne cet été dans les locaux de la police judiciaire. Un brigadier de la brigade des stupéfiants a été mis en examen et écroué début août dans ce dossier qui avait secoué l'institution policière. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait parallèlement réclamé un audit interne de la brigade des stupéfiants, dont le résultat a été rendu public jeudi. "C'est une défaillance individuelle", a déclaré à la presse Marie-France Monéger, la directrice de l'IGPN, écartant ainsi la responsabilité du chef de la brigade. Elle a souligné que la gestion de la salle des scellés, où la cocaïne avait été dérobée, avait été prise en compte "avec grand sérieux par le chef de service qui avait demandé dès sa prise de service des moyens matériels". Le chef de service a également mis en place une procédure "qui a permis un suivi rigoureux", ajouté la "patronne" de l'IGPN. Une caméra de vidéosurveillance devait être installée en septembre - ce qui a été fait depuis - et il y avait une porte blindée, a-t-elle précisé. L'audit a toutefois mis en évidence la vétusté du bâtiment du 36 Quai des Orfèvres. Un groupe de travail devra faire des propositions pour "harmoniser" la conservation des scellés de drogue "dans tous les services de police", a ajouté Marie-France Monéger. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6437502 le jeudi 11 sept 2014 à 16:15

    Pour sécuriser tout le bâtiment,il suffirait au ministre de l'intérieur de limiter ses nombreux et inutiles déplacements e n avion pour disposer des fonds à cet effet.

  • xaavidf le jeudi 11 sept 2014 à 16:10

    Heureusement que c'est pas une défaillance collective.