France-Coordination Etat-régions renforcée sur l'emploi

le
0
    PARIS, 30 mars (Reuters) - Le gouvernement et l'Association 
des régions de France ont signé mercredi un partenariat pour 
améliorer l'efficacité de la politique de l'emploi, la formation 
et renforcer la dimension régionale de plusieurs instruments de 
politique économique. 
    L'accord avait deux préalables désormais entérinés : 
l'engagement des régions à porter les 500.000 formations 
supplémentaires de chômeurs annoncées par l'exécutif et 
l'engagement de l'Etat d'accroître leur capacité financière. 
    Selon les documents distribués par les services du Premier 
ministre, l'"autonomie fiscale" des régions sera ainsi accentuée 
dans la loi de finances pour 2017. 
    "Trop souvent, nous perdons en efficacité car nous ne savons 
pas bien qui fait quoi ou parce que chacun fait une partie de 
son côté", a dit Manuel Valls après avoir signé l'accord. "Mieux 
faire ensemble, tel est l'objectif." 
    Le partenariat permettra aux régions qui le souhaitent de 
copiloter avec l'Etat le service public régional de l'emploi, 
l'orientation des crédits nationaux de la formation et une 
partie du Fonds social européen, a ajouté le Premier ministre. 
    Les régions pourront en outre passer des conventions avec 
Pôle emploi pour améliorer l'accompagnement des chômeurs. 
    Avec ce partenariat, "on n'est plus dans le jeu de ping 
pong, dans le 'qui fait quoi' ?", a expliqué l'entourage du 
Premier ministre. 
    Pour développer l'apprentissage, une compétence des régions, 
le relèvement de l'âge maximal des apprentis au-delà de 25 ans 
sera testé. Parallèlement, l'Etat s'engage à soutenir 
l'enseignement professionnel en créant 500 formations et 1.000 
emplois de professeurs pour la rentrée 2017. 
    Pour accompagner le renforcement des compétences économiques 
des régions, le volet régional de plusieurs instruments 
nationaux sera développé. 
    Les comités régionaux de la Banque publique d'investissement 
(BPI France) seront renforcés, la réforme des Pôles de 
compétitivité s'accompagnera de mesures de décentralisation, le 
troisième programme d'investissements d'avenir comportera une 
enveloppe régionalisée, dont le montant reste à définir, et les 
régions seront associées à la future Agence France entrepreneur 
visant en particulier les territoires les plus en difficulté. 
    Les évolutions législatives seront intégrées à la loi 
réformant le Code du travail portée par la ministre du Travail, 
Myriam El Khomri, a précisé Matignon. 
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux