France-Commission d'enquête sur la gestion des manifestations

le
2

PARIS, 3 décembre (Reuters) - Une commission d'enquête parlementaire a été créée mercredi à la demande du groupe écologiste après les incidents qui ont provoqué la mort de Rémi Fraisse, le jeune opposant au barrage controversé de Sivens (Tarn). Le groupe UMP a voté contre, estimant que le but était de mettre en cause les forces de l'ordre. L'Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN), dans son rapport d'enquête présenté mardi, exonère les gendarmes et écarte toute faute professionnelle des forces de l'ordre dans la mort de Rémi Fraisse. ID:nL6N0TM426 Une information judiciaire ayant été ouverte après la mort du jeune militant, la commission d'enquête ne portera pas directement sur les circonstances du drame mais devra "établir un état des lieux" et faire des propositions "en matière de missions et de modalités du maintien de l'ordre républicain dans un contexte de respect des libertés publiques et du droit de manifestation". (Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lemonon1 le mercredi 3 déc 2014 à 18:12

    pour les postes à PARIS les écolos n'ont pas besoin de commissions les PS EST LEUR COURROIE DE TRANSMISSION !

  • rodde12 le mercredi 3 déc 2014 à 17:55

    Les écolos organisent des manifestations que leurs copains rendent violentes et voudraient en plus organiser le contrôle de la gendarmerie. Où va on?