France-Coeuré souhaite des nominations plus transparentes

le
0

PARIS, 18 septembre (Reuters) - Il y a "sans doute" des améliorations à faire dans le processus de nomination des responsables des institutions publiques, a déclaré vendredi Benoît Coeuré, membre du directoire de la banque centrale européenne. Le responsable de la BCE s'exprimait pour la première fois depuis que François Hollande lui a préféré François Villeroy de Galhau pour succéder à Christian Noyer à la tête de la Banque de France. Ce choix, qui doit encore être confirmé par le Parlement, a suscité une controverse au vu des fonctions importantes que François Villeroy de Galhau exerçait encore il y a peu dans le groupe BNP Paribas. ID:nL5N11L1P6 Interrogé lors d'un débat à Paris, Benoît Coeuré a déploré que le débat sur la succession de Christian Noyer, en fin de mandat et atteint par la limite d'âge, se soit posé dans la presse en termes personnels. "S'il y a une conclusion plus profonde à tirer de ce débat, c'est qu'il y a sans doute des améliorations à apporter en France à la manière dont on nomme les responsables des grandes institutions publiques, en termes de transparence et en termes de processus de sélection, au-delà des noms et des profils des uns et des autres, qui sont différents", a-t-il dit. "Il y a une sorte de standard international maintenant en termes de nomination et la France a un peu de retard dans ce domaine", a ajouté Benoît Coeuré. (Leigh Thomas, version française Yann Le Guernigou. Edité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant