France-Cinq personnes entendues dans l'enquête sur Nice déférées

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    PARIS, 21 juillet (Reuters) - Cinq personnes placées en 
garde à vue dans l'enquête sur l'attentat du 14 juillet à Nice 
ont été déférées afin d'être présentées dans la journée à un 
juge aux fins de mise en examen, a-t-on appris de source 
judiciaire. 
    Les cinq suspects ont quitté tôt jeudi la sous-direction 
antiterroriste (SDAT), à Levallois-Perret, près de Paris, où ils 
étaient entendus depuis lundi.   
    Il s'agit de quatre hommes et d'une femme, selon une autre 
source judiciaire. L'un des hommes est le destinataire du SMS 
envoyé par Mohamed Lahouaiej Bouhlel peu avant l'attentat, dans 
lequel il le remercie pour un pistolet et l'encourage à apporter 
cinq armes de plus, précise cette source.  
    Quatre-vingt quatre personnes ont été tuées le 14 juillet 
dernier à Nice lorsque Mohamed Lahouaiej Bouhlel a foncé au 
volant d'un poids lourd dans la foule venue regarder le feu 
d'artifice sur la promenade des Anglais. 
    L'attentat a été revendiqué par l'Etat islamique (EI) mais 
l'enquête n'a à ce stade pas révélé d'allégeance du Tunisien de 
31 ans à l'organisation djihadiste. 
 
 (Marine Pennetier, avec Service France, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant