France-Cent dix-huit nouvelles perquisitions, 25 gardés à vue

le
0

(Précisions sur perquisitions à Roissy) PARIS, 18 novembre (Reuters) - Cent dix-huit nouvelles perquisitions administratives ont été menées dans la nuit de mardi à mercredi dans le cadre des mesures décidées après les attentats qui ont fait 129 morts à Paris et Saint-Denis, annonce le ministère de l'Intérieur. Des perquisitions sans lien direct avec l'enquête sur ces attaques ont ainsi été effectuées pour la troisième nuit consécutive, portant leur total à 414 depuis dimanche soir. Dans la nuit de mardi à mercredi, policiers et gendarmes ont procédé à "29 interpellations conduisant à 25 gardes à vue. Trente-quatre armes ont été saisies et 16 découvertes de stupéfiants ont été opérées", précise le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. En trois jours, il a été procédé à 64 interpellations ayant conduit à 60 gardes à vue, à la saisie de 75 armes dont 11 armes de guerre. Cent dix-huit assignations à résidence ont en outre été prononcées. Une perquisition a concerné mercredi matin les locaux d'Air France Cargo à Roissy, a-t-on appris auprès de la compagnie. La gendarmerie du transport aérien y a notamment fouillé les vestiaires, a précisé un porte-parole. Les locaux de FedEx ont également été perquisitionnés, selon la compagnie. Une porte-parole de la Brinks a en revanche démenti qu'une perquisition ait visé la société. (Gregory Blachier, avec Cyril Altmeyer, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant