France-Cazeneuve évoque une radicalisation du tueur de Nice

le
0
    PARIS, 16 juillet (Reuters) - Il "semble" que l'auteur de 
l'attentat au camion frigorifique de Nice, qui n'était pas connu 
jusqu'ici des services de renseignement, se soit "radicalisé 
très rapidement", a déclaré samedi le ministre de l'Intérieur, 
Bernard Cazeneuve. 
    Le groupe Etat islamique (Daech) avait revendiqué quelques 
heures plus tôt par le biais de son agence de communication Amaq 
l'attentat de jeudi soir, qui a fait 84 morts et 202 blessés. 
    "Nous sommes face à un attentat d'un type nouveau", a dit 
Bernard Cazeneuve à l'issue d'une série de réunions autour du 
chef de l'Etat, François Hollande.  
    "L'individu qui a commis ce crime absolument abject 
(...)n'était pas connu des services de renseignement", a-t-il 
ajouté. "Il semble qu'il se soit radicalisé très rapidement. En 
tous les cas ce sont les premiers éléments qui apparaissent à 
travers les témoignages de son entourage." 
    Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en a pour sa 
part tiré la conclusion qu'il fallait continuer à combattre 
Daech "là où il est", à l'extérieur comme à l'intérieur de la 
France, c'est-à-dire notamment en Syrie et en Irak. 
    Il a par ailleurs confirmé que le dispositif Sentinelle 
serait maintenu à son plus haut niveau, avec la mobilisation de 
10.000 soldats aux côtés des policiers et des gendarmes. 
 
 (Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant