France-Cazeneuve demande l'interdiction d'UberPOP

le , mis à jour à 12:44
2

PARIS, 25 juin (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a demandé jeudi au préfet de police de Paris d'interdire l'activité d'UberPOP, considérée comme une concurrence déloyale par les chauffeurs de taxi qui manifestent dans toute la France. "J'ai donné instruction, compte tenu des troubles graves à l'ordre public et du développement de cette activité illégale, au préfet de police de Paris de prendre ce jour un arrêté interdisant l'activité d'UberPOP", a-t-il dit à la presse. Bernard Cazeneuve a également demandé à l'ensemble des préfets de saisir les procureurs de la République pour qu'ils appliquent la "plus grande fermeté" à la répression des infractions aux règles sociales et fiscales constatées de la part de la société américaine Uber avec UberPOP. Le mouvement des chauffeurs de taxi contre les véhicules clandestins qui utilisent UberPOP pour des activités payantes de transport de passagers a été marqué jeudi par plusieurs incidents violents, notamment à Paris. ID:nL8N0ZB1GB (Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 le jeudi 25 juin 2015 à 12:58

    Taxi Parisiens. Pas assez nombreux. Cela m'est déja arrivé de faire la queue 1h gare Montparnasse pour attendre un taxi. Malgré un appel à G7 qui m'a répondu: "rappelé plus tard, on n'a pas de taxi à proximité".

  • adelala2 le jeudi 25 juin 2015 à 12:42

    Quand on a pris, ne serait ce qu'une fois, un taxi parisien, on a envie qu'Uber vive. Que les taxis parisiens fassent le ménage chez eux avant d'agresser sauvagement les clients d'Uber