France-Cambadélis dénonce des "mesquineries" sur ses diplômes

le
1

PARIS, 17 septembre (Reuters) - Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a dénoncé mercredi des "vengeances et mesquineries" au sujet des accusations d'usurpation de diplômes portées à son encontre par un journaliste de Mediapart. Ce dernier affirme dans un livre dont le site d'information publie un extrait que le dirigeant du parti majoritaire a menti sur ses diplômes pour pouvoir s'inscrire en doctorat et rédiger une thèse en 1985, afin d'accélérer sa future carrière au PS. Il l'accuse en outre de ne pas avoir crédité les autres auteurs de son premier livre, "Pour une nouvelle stratégie démocratique". Jean-Christophe Cambadélis se défend de toute dissimulation et dénonce, dans un communiqué, une vengeance du journaliste, ancien membre comme le dirigeant socialiste de l'Organisation communiste internationaliste (OCI), un mouvement trotskiste. "Il y a près de quarante ans, étudiant en licence, j'ai obtenu une dérogation de l'Université Paris VII-Jussieu - signée par le président de l'université de l'époque Jean-Jacques Le Foll - pour m'inscrire en maîtrise (...) dans le cadre d'une inscription sur compétences acquises", écrit-il dans un communiqué. "Quant au livre 'Pour une nouvelle stratégie démocratique', il fut bien écrit il y a trente ans à plusieurs mains, même si j'en suis l'auteur principal. Pierre Dardot (l'un des co-auteurs, ndlr) n'a pas voulu le signer à l'époque en estimant que 'ce livre m'appartenait'", poursuit-il. "Depuis notre sortie de l'OCI en 1985, (le journaliste de Mediapart Laurent Mauduit) instruit mon procès car je suis entré au Parti socialiste qui n'est plus pour lui un parti de gauche", ajoute-t-il, parlant de "vengeances et mesquineries". Dans son livre intitulé "A tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient", Laurent Mauduit accuse Jean-Christophe Cambadélis d'avoir fait réaliser un faux Diplôme universitaire (DU) portant l'en-tête de l'université du Mans. Puis il affirme que le dirigeant socialiste n'aurait pas versé ce diplôme à son dossier au moment de s'inscrire en doctorat mais aurait été admis parce que Pierre Fougeyrollas, sociologue qui avait rejoint l'OCI en 1974, aurait dit avoir vu des diplômes, avant de diriger la thèse. Jean-Christophe Cambadélis, poursuit Laurent Mauduit, aurait décroché son diplôme haut la main grâce à la présence dans le jury de soutenance de Pierre Fougeyrollas et de Gérard Namer, professeur de sociologie "avec lequel Cambadélis, comme il le rapporte sur son blog, a créé peu avant des sections Force ouvrière dans l'enseignement supérieur". Le blog personnel de Jean-Christophe Cambadélis ne fait aucune mention de ses diplômes et Laurent Mauduit affirme que sa fiche Wikipedia avait été rédigée pour brouiller les pistes. (Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mercredi 17 sept 2014 à 18:52

    Des mesquineries, c'est bien du socialo. Non ce sont des menteries, et pour un politicien, c'est très grave.