France-Buisson aurait conseillé Mélenchon en 2012

le
1

(Actualisé avec Besancenot) PARIS, 17 mars (Reuters) - L'ancien journaliste d'extrême droite Patrick Buisson a conseillé non seulement Nicolas Sarkozy, mais aussi le fondateur du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon, écrivent deux journalistes du Monde dans un livre à paraître jeudi. Ariane Chemin et Vanessa Schneider affirment dans "Le mauvais génie" que Patrick Buisson et l'ex-candidat du Front de gauche à la présidentielle de 2012 se connaissent depuis 22 ans et qu'ils ont noué une relation d'amitié. "Mélenchon a pris l'habitude de consulter son nouvel ami avant chaque décision stratégique. Buisson met avec plaisir sa science des sondages à son service. Il est de ceux qui l'encouragent à quitter le Parti socialiste en 2008", écrivent-elles selon les bonnes feuilles publiées mardi par Le Monde. "Les conseils du collaborateur de Nicolas Sarkozy ne sont évidemment pas désintéressés : tout ce qui peut déstabiliser le Parti socialiste est bon à prendre. Lorsque l'ami Jean-Luc se décide à concourir à la présidentielle, son conseiller occulte le convainc, chiffres à l'appui, qu'il a un espace à conquérir à gauche du PS", ajoutent Ariane Chemin et Vanessa Schneider. Selon les journalistes, une alliance objective se serait même nouée, le président sortant citant le nom de Jean-Luc Mélenchon - "la meilleure façon de le faire exister" - tandis que le député européen "réserve ses flèches les plus venimeuses à François Hollande". En avril 2012, le leader du Parti de gauche avait reconnu sur BFM TV avoir assisté en 2007 à la remise de la Légion d'honneur de Patrick Buisson par l'ancien chef de l'Etat tout en assurant qu'il n'était pas son "ami". "Qu'est-ce que c'est que cette invention ?", avait-il répondu alors qu'on lui demandait s'il était ami du conseiller de Nicolas Sarkozy. Jean-Luc Mélenchon n'a pas pu être joint dans l'immédiat mardi et son bureau n'était pas en mesure de réagir. Olivier Besancenot, le leader du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), a dit ne pas croire à une telle proximité entre le député européen et Patrick Buisson. "C'est incompatible, je suis sûr que Jean-Luc Mélenchon va s'exprimer et lever ce malentendu", a-t-il dit sur iTELE. Jean-Luc Mélenchon a dit fin janvier croire possible un rassemblement de la gauche contestataire élargie à des dirigeants écologistes comme l'ancienne ministre Cécile Duflot, une menace pour le candidat du PS à la présidentielle de 2017. La justice française a condamné en mars 2014 Patrick Buisson à verser à l'ancien président et à son épouse 10.000 euros de provision sur dommages et intérêts après la diffusion d'enregistrements effectués clandestinement à l'Elysée. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M467862 le mardi 17 mar 2015 à 19:38

    Quand la presse nous informe en lisant la presse. Même si le conditionnel est employé, il nous arrive la même information, un dimanche matin, que m Martin est mort. Puis la presse enquête......Elle pouvait pas enquêter avant de publier des fois ?