France-Brésil (1-3) : une grosse claque pour les Bleus

le
0
France-Brésil (1-3) : une grosse claque pour les Bleus
France-Brésil (1-3) : une grosse claque pour les Bleus

La bonne nouvelle, c'est que le Brésil ne disputera pas l'Euro 2016, à moins que Michel Platini ne change les règles du Championnat d'Europe, mais ce n'est pas prévu. Une équipe de France trop dilettante s'est laissé surprendre par la jeunesse triomphante brésilienne, incarnée par Willian, Oscar et Neymar, ce dernier inscrivant même un but magnifique dans un angle incroyable. Alors que l'équipe de France n'avait perdu qu'un seul match en 15 sorties en 2014 (le quart de finale contre l'Allemagne), elle prend une grosse claque d'emblée en 2015.

C'est grave, docteur ? Il lui manquait des joueurs. Pas forcément Lloris, car Mandanda n'a rien à se reprocher. Mais tous les autres ont marqué des points sans jouer, mais c'était couru d'avance : les Bleus ne peuvent se passer ni de Pogba, ni de Cabaye dans ce système, ni de Debuchy à son meilleur. L'autre problème, c'est que certains ont un peu décidé de se ménager un calendrier à l'½il dans un contexte chargé.

Entre deux joutes du championnat et avant deux gros quarts de finale de la Ligue des champions, quelques Bleus, sans aller jusqu'à se cacher, n'ont pas donné à ce France - Brésil un caractère prioritaire. Enfin, quelques joueurs ne lèvent pas les doutes sur leur forme actuelle ou leur historique en sélection.

Varane, qui ne vient pas de traverser ses meilleurs mois au Real Madrid, a marqué et c'est sans doute ce qu'il a fait de mieux hier. Griezmann, devant, reste un joueur que l'on préfère pour l'instant en joker puisqu'il a inscrit tous ses buts tricolores en entrant.

Le grand défaut des Bleus hier aura été de ne jamais vraiment emballer une partie qui le réclamait en même temps qu'un Stade de France réuni au complet. La France aura bien quelques temps forts après son ouverture du score, mais trop espacés pour bousculer les coéquipiers de Thiago Silva. A part une improbable manchette de Jefferson sur un corner ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant