France-Bartolone appelle à la réconciliation des gauches

le
0
    PARIS, 15 juin (Reuters) - Claude Bartolone, le président 
socialiste de l'Assemblée nationale, a pris mercredi le 
contre-pied du Premier ministre Manuel Valls en estimant que les 
gauches sont réconciliables pour gagner le pouvoir et mener à 
bien les réformes. 
    Le 15 février, lors d'une réunion publique à 
Corbeil-Essonnes, le chef du gouvernement avait dit "assumer" 
des positions irréconciliables" entre la gauche de gouvernement 
et la gauche "frondeuse" qui conteste son action. 
    "Il y a deux attitudes possibles et souvent on les retrouve 
à gauche : fuir ou assumer les responsabilités", avait-il dit. 
    Le président de l'Assemblée lui a indirectement répondu lors 
du dévoilement dans l'hémicycle d'une plaque au nom du dirigeant 
socialiste Léon Blum (1872-1950) et avant l'inauguration à 
l'hôtel de Lassay d'une exposition sur le Front populaire. 
    Le président du Conseil en 1936 "avait appris à la 
République ce que pouvait faire un peuple quand la gauche 
s'unit. Certes, Blum ne réussira pas à maintenir l'unité d'un 
Front populaire cassée par les radicaux et les communistes au 
sujet de la guerre d'Espagne", a-t-il déclaré. 
    "Mais la victoire et les réformes sociales demeurent : seule 
l'unité les permirent. Pour Blum, il n'existait pas de gauches 
irréconciliables. Les hommes de gauche devaient au contraire 
dénicher quelque chose de profond, relié à une justice dont 
l'équilibre de l'univers possède la partition", a poursuivi le 
président de l'Assemblée nationale. 
 
 (Emile Picy, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant