France-Ayrault prend acte d'une "Europe différenciée"

le
0
    PARIS, 21 février (Reuters) - Le chef de la diplomatie 
française prend acte dans le Journal du dimanche d'une "Europe 
différenciée", après l'accord conclu vendredi à Bruxelles sur 
des concessions accordées à la Grande-Bretagne pour la garder 
dans l'Union européenne.   
    Le Premier ministre britannique, David Cameron, "avait 
demandé à l'Europe qu'elle l'aide à gagner son référendum sur le 
maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne. C'est ce que 
nous avons fait", déclare Jean-Marc Ayrault. 
    Il estime que l'accord de Bruxelles sert aussi l'intérêt de 
tous les Européens : "Il n'y aura pas de révision des traités, 
pas de veto du Royaume-Uni sur un renforcement de la zone euro, 
pas de remise en cause du principe de libre circulation." 
    Il estime cependant que "chacun doit accepter une Europe 
différenciée dans laquelle ceux qui veulent plus d'Europe 
pourront avancer et ceux qui ne veulent pas aller plus loin n'y 
feront pas obstacle".  
    "L'accord avec les Britanniques ne fait qu'admettre qu'il y 
a une Europe différenciée", ajoute le ministre français des 
Affaires étrangères. "Ce qui compte, c'est que ceux qui veulent 
aller vers plus d'intégration ne soient pas entravés." 
     
 
 (Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant