France-Avec six régions PS, on ne parlerait pas de défaite-Dray

le
3

PARIS, 25 octobre (Reuters) - Le Parti socialiste ne serait pas en échec s'il remportait six régions, l'hypothèse la plus optimiste au vu des sondages, lors des élections de décembre, a estimé dimanche Julien Dray, tête de liste départementale en Ile-de-France. Une vague de sondages BVA pour la presse régionale parue vendredi donne la gauche victorieuse dans trois régions - la Bretagne, l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyréenées. (voir ID:nL8N12M5IL ) Elle place la majorité gouvernementale en ballottage dans trois autres régions (Ile-de-France, Normandie et Bourgogne-Franche-Comté), avec des retards trop faibles sur la droite pour avoir une idée du résultat du scrutin des 6 et 13 décembre. Alors que la gauche contrôle aujourd'hui la totalité des 22 régions métropolitaines à l'exception de l'Alsace, Julien Dray a estimé dimanche que remporter six des 13 nouvelles régions de Métropole ne serait pas un échec. "Si nous remportions ces six régions-là, je ne crois que pas que l'on dirait 'défaite de la gauche'", a dit le conseiller régional d'Ile-de-France, tête de liste dans le Val de Marne. "Nous pouvons sortir la tête haute dans un certain nombre de régions où c'est aujourd'hui à touche-touche, comme on dit", a-t-il ajouté lors du Grand Rendez-Vous Europe 1-le Monde-iTELE. L'ex-député a jugé que la clé dans ces trois régions serait de mobiliser les abstentionnistes, ce que le PS n'a pas su faire lors des élections municipales ou départementales qui l'ont vu essuyer en mars 2014 et 2015 de cuisants revers. Il a en outre affirmé que, dans la ligne défendue par le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, la gauche doit présenter un front uni aux régionales et pourrait même, alors, viser la victoire dans deux régions que les sondages promettent au Front national. "Si la gauche était unie, en Provence-Alpes-Côte d'Azur comme dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, elle pourrait se maintenir sans problème au deuxième tour et même peut-être remporter ces régions", a-t-il dit, alors que le PS apparaît largement distancé par le FN comme Les Républicains dans ces deux régions. (Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le dimanche 25 oct 2015 à 13:43

    Ce sera non seulement une GIGANTESQUE raclée pour le PS et la gauche, mais sans doute un triomphe pour le FN qui va "bénéficier" à plein de la folie de Hollande....mais aussi de la bêtise du petit téléphoniste Sarko, le "nouvel" allié des bobos et des socialos.

  • M940878 le dimanche 25 oct 2015 à 12:34

    s'ils en garde une ce sera aussi une grande victoire ?

  • delapor4 le dimanche 25 oct 2015 à 12:31

    Les dirigeants sont coupés du peuple. Et pour faire mieux rire d'eux ils rêvent à voix haute.