France-Australie (25-23) : une éclaircie, enfin !

le , mis à jour à 09:29
0
France-Australie (25-23) : une éclaircie, enfin !
France-Australie (25-23) : une éclaircie, enfin !

C'est peut-être le signe le plus significatif : cette frustration des Bleus à l'issue de leur défaite, samedi soir, face à l'Australie (25-23). Loin de se satisfaire d'un contenu hautement séduisant, les Tricolores ont tous affiché leurs regrets d'avoir laissé échapper un succès face aux finalistes de la dernière Coupe du monde. Le XV de France de Guy Novès ne se contente donc pas d'un niveau de jeu retrouvé. Il lui en faut plus.

 

Et cela n'a finalement rien d'étonnant quand on sait que Guilhem Guirado et les siens s'étaient fixé un objectif de trois succès pour cette tournée d'automne marquée pourtant par les deux chocs face aux deux meilleures équipes de la planète, l'Australie donc et la Nouvelle-Zélande samedi prochain après l'apéritif samoan (52-8 le 12 novembre).

 

Alors, ce matin, il est tentant de se dire que la France a concédé, samedi, une défaite encourageante, même si l'association de ces deux termes fait débat (voir par ailleurs). « Oui, c'est encourageant car l'Australie, même si elle fait tourner ses joueurs, a montré beaucoup de qualités, confirme Gonzalo Quesada, l'entraîneur du Stade Français. Il y a beaucoup de motifs d'espoir parce qu'on sent les joueurs dans un état d'esprit, un niveau d'enthousiasme très élevés. Ça montre qu'ils adhèrent à ce que le staff propose et qu'ils croient à ce qu'ils sont en train de mettre en place. »

 

Une fessée contre les Blacks replongerait les Bleus dans le noir

 

De son côté, Pierre Villepreux, l'ancien sélectionneur, partage le même sentiment. « C'est bien ce qu'ils ont essayé de faire, glisse-t-il. On se rapproche d'un standard convenable. Surtout, ils ont un style de jeu qui plaît. On est sorti du Stade de France en ayant vu un beau match de rugby. C'est important. »

 

Hier soir, à Marcoussis, sur le plateau de « Stade 2 », Fabien Galthié mettait en avant le fait que « la France a basculé sur une organisation moderne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant