France-Aubry va faire des propositions sur la loi Travail

le
1
    PARIS, 7 mars (Reuters) - Martine Aubry a indiqué lundi 
qu'elle allait faire des propositions pour modifier le projet de 
loi sur le travail qui devait être présenté dans la soirée aux 
responsables du Parti socialiste lors d'une réunion du bureau 
national.  
    "On va débattre, on est dans un parti démocratique", a dit 
la maire de Lille à son arrivée rue de Solférino. "Et comme on a 
beaucoup de propositions à faire, on va les faire". 
    "Des propositions pour améliorer à la fois la compétitivité 
des entreprises et créer de nouvelles protections pour les 
salariés dans un monde qui change", a-t-elle précisé.  
    L'ancienne première secrétaire du PS, qui a annoncé son 
intention de quitter les instances dirigeantes du parti, a 
déjeuné lundi avec des signataires de la tribune au vitriol 
qu'elle a signé fin février contre la politique du gouvernement. 
    Le Bureau national du PS, qui réunit quelque 70 élus 
représentant toutes les sensibilités du parti majoritaire, tient 
ce lundi sa réunion hebdomadaire en présence de la ministre du 
Travail Myriam El Khomri, qui porte le projet.  
    La ministre, qui n'a fait aucun commentaire à son arrivée au 
siège du PS, a passé la journée à Matignon à recevoir les 
partenaires sociaux en compagnie du Premier ministre, Manuel 
Valls, et du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron.  
    Objectif : déminer un texte que ses détracteurs jugent 
dangereux pour les droits des salariés, tandis que le 
gouvernement met en avant la "flexisécurité". 
    Le chef du gouvernement a confirmé qu'il était prêt à donner 
partiellement satisfaction aux syndicats réformistes mais pas à 
retirer le texte, comme le demandent la CGT et FO.  L5N16F1Q1  
    Le groupe PS à l'Assemblée lui consacrera pour sa part un 
séminaire mardi et entend faire des propositions.   
    La CGT, comme FO et plus d'une vingtaine d'organisations de 
jeunes, dont les syndicats étudiants et lycéens Unef, Fidl et 
UNL, appellent à manifester mercredi, puis le 31 mars. 
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • schalle6 il y a 12 mois

    Alors là, si elle met son grain de sel c'est la fin de la fin pour notre économie!