France-Aubry contre le passage de 5 à 12 dimanches travaillés

le
5

PARIS, 10 décembre (Reuters) - Martine Aubry, ancienne numéro un du Parti socialiste, déclare qu'elle combattra l'extension des possibilités de travailler le dimanche prévue par le projet de loi sur la croissance et l'activité présenté ce mercredi au conseil des ministres. La maire de Lille, dont plusieurs parlementaires socialistes se réclament, fait cependant une exception pour les futures zones touristiques internationales qui "méritent une approche particulière car elles peuvent apporter du pouvoir d'achat supplémentaire et donc créer des emplois". Dans une tribune publiée par Le Monde, elle dit en revanche être "fermement opposée au passage de cinq à douze dimanches ouverts par an" proposé, sur autorisation du maire, par le projet de loi du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron. "Je combattrai cette régression pour notre société au niveau national comme dans ma ville", ajoute l'ancienne ministre du Travail, qualifiant l'examen du texte de "moment de vérité". Des élus socialistes ont déjà annoncé qu'ils voteraient contre le projet de loi s'il restait en l'état, en particulier sur le travail dominical. Pour éviter que le texte soit vidé de sa substance au Parlement, Emmanuel Macron s'est livré mardi à un travail délicat d'explication auprès des députés socialistes. ID:nL6N0TT3PJ Selon Martine Aubry, la question est de savoir si l'on veut faire de la consommation "l'alpha et l'oméga de notre société" alors même que "les arguments économiques de ceux qui sont favorables à une plus grande libéralisation du travail le dimanche ne résistent pas à l'analyse". Voir aussi : La loi Macron à l'épreuve du feu socialiste ID:nL6N0TQ09I La loi Macron, un moment de vérité du quinquennat Hollande ID:nL6N0TI2TM (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mercredi 10 déc 2014 à 23:59

    Le contraire nous aurait étonné...A la tienne, Martine !...:-)))

  • ppetitj le mercredi 10 déc 2014 à 11:01

    Quand elle parle de combattre la "régression" elle pense à se suicider ?

  • M6207100 le mercredi 10 déc 2014 à 10:35

    Une grande économiste cette Martine !!! Le travail dominical n'est pas une fin en soi ce qui doit etre vraiment encadré c'est de payer plus les salariés qui travaillent le dimanche car bon nombre de patrons ne jouent pas le jeu après, il s'agit d'offres et de demandes si il y a du trafic cela fonctionne sinon les commerçants n'ouvrent pas pour perdre de l'argent ...

  • M2723293 le mercredi 10 déc 2014 à 10:33

    il faut que les socialistes décident une fois pour toutes si ils veulent gouverner le pays quelque soient les conditions : crise ou prospérité.Si ils ne veulent travailler que dans la prospérité acquise par les autres, il faut qu'ils renoncent définitivement au pouvoir.

  • cavalair le mercredi 10 déc 2014 à 10:31

    Elle a toujours tout fait pour detruire l'economie, et le pire c'est qu'elle y arrive...