France/Attentats-La Maison blanche assume le couac de Paris

le
0

WASHINGTON, 20 janvier (Reuters) - Le secrétaire général de la Maison blanche a assumé mardi la responsabilité de l'absence de représentant américain de haut rang lors de la marche organisée à Paris dimanche 11 janvier après les attentats commis en France par des djihadistes. Dans un entretien accordé à NBC, Denis McDonough explique avoir pris cette décision vivement critiquée ensuite, tout particulièrement dans le camp républicain. Quelque 44 chefs d'Etat et de gouvernement ont participé dimanche 11 janvier à un défilé emmené par le président François Hollande, dont la chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre britannique David Cameron ou encore son homologue israélien Benjamin Netanyahu. Les Etats-Unis étaient représentés par l'ambassadrice américaine à Paris, Jane Hartley. Le porte-parole de la Maison blanche a plus tard admis qu'une erreur avait été commise et déclaré que le président américain aurait aimé se rendre à Paris. Selon des responsables américains, les Etats-Unis n'ont envoyé ni Barack Obama ni le vice-président Joe Biden pour des raisons de sécurité. Denis McDonough dit dans l'entretien accordé à NBC regretter sa décision car elle occulte les progrès réalisés par les services de renseignements et de sécurité et dans la coopération avec les services des alliés des Etats-Unis. Il promet de faire en sorte que cela ne se reproduise pas. (Susan Heavey,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant