France-Attentats-L'exécutif attend plus des géants d'internet

le
0
    PARIS, 3 décembre (Reuters) - Le gouvernement attend des 
géants d'internet qu'ils coopèrent encore mieux avec les 
autorités françaises après les attentats qui ont fait 130 morts 
en novembre, a déclaré jeudi Axelle Lemaire, en saluant une 
nette amélioration des relations. 
    La secrétaire d'Etat au Numérique a précisé que de nouvelles 
avancées étaient attendues d'ici deux mois, après une réunion 
avec des dirigeants de Facebook, Twitter, Google, Apple et 
Microsoft autour du Premier ministre, Manuel Valls, à Matignon.  
    "Les débuts ont été compliqués, difficiles et aujourd'hui, 
notamment en situation de grande urgence, la coopération est 
beaucoup plus efficace, mais nous avons identifié des zones 
d'amélioration", a-t-elle dit à des journalistes. 
    Axelle Lemaire a cité la suppression de contenus illicites, 
la fermeture de comptes et "la transmission d'informations 
concernant des utilisateurs". 
    La suppression de contenus "est une question sensible", 
a-t-elle souligné, car ces entreprises appliquent souvent la loi 
américaine, irlandaise, ou luxembourgeoise, "mais nous sommes 
sur la bonne voie pour avoir une compréhension commune de ce 
qu'est un contenu illicite". 
    Le gouvernement et ces entreprises souhaitent parallèlement 
renforcer le "contre-discours" sur internet et les réseaux 
sociaux "pour éviter l'enfermement idéologique", a-t-elle dit. 
    Ils veulent en outre compléter les dispositifs d'urgence mis 
en oeuvre par certains acteurs d'internet le 13 novembre, jour 
des attentats à Paris et Saint-Denis, "afin de pouvoir toucher 
une part encore plus significative de la population en cas de 
nouvel attentat", précise Matignon dans un communiqué. 
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant