France-Attaque contre le site web du ministère de la Défense

le
1

PARIS, 6 janvier (Reuters) - Un groupe anonyme a revendiqué mardi sur Twitter une attaque du site internet du ministère de la Défense, qui a précisé que les pirates ne s'étaient pas introduits dans le serveur. Cette action aurait pour objectif de rendre hommage à Rémi Fraisse, le jeune écologiste tué par une grenade des gendarmes lors d'une manifestation contre la construction du barrage de Sivens, à en croire un message du groupe “Anonymous OpGPII”. Le site du ministère a été inaccessible plusieurs heures mardi matin, puis de nouveau perturbé par intermittence en début d'après-midi, précisent Le Monde.fr et Le Figaro.fr, qui ont révélé l'information. La technique utilisée serait "celle du déni de service distribué (DDoS)", consistant à submerger les serveurs de requêtes pour les rendre inaccessibles ou les perturber, a-t-on précisé au ministère de la Défense. "Hello @JY_LeDrian you website have been TangoDown by #OpGPII", écrit pour sa part le mystérieux groupe sur Twitter. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 6 jan 2015 à 17:28

    Avec la phrase "qui a précisé que les pirates ne s'étaient pas introduits dans le serveur" on se demande vraiment si les zélus en place dans ce ministère ont la moindre notion informatique. S'il n'y a qu'un seul serveur au ministère de la défense je veux bien être pendu haut et court. Par contre que les fonctionnaires informaticiens des ministères soient des bons à nibe, ça on le sait......