France-Anticor porte plainte au sujet des dépenses à l'Ina

le , mis à jour à 14:04
3

PARIS, 29 mai (Reuters) - L'association Anticor a annoncé vendredi avoir déposé une plainte contre X après les révélations sur des frais de taxi qui ont contraint Agnès Saal à quitter la présidence de l'Institut national de l'audiovisuel (Ina) et des dépenses sous le mandat de son prédécesseur, Mathieu Gallet. Agnès Saal a démissionné de son poste le mois dernier après que Le Figaro eut révélé qu'elle avait dépensé près de 41.000 euros en notes de taxis en dix mois, dont plusieurs milliers d'euros pour son fils. Elle avait remplacé en 2014 Mathieu Gallet, après le départ de ce dernier pour la présidence de Radio France. Selon le Canard enchaîné, celui-ci s'était vu reprocher des "irrégularités" dans la conclusion de plusieurs contrats entre 2010 et 2014 par le Contrôle général économique et financier, un service de Bercy. Mathieu Gallet, mis en difficulté au printemps par une grève d'une durée historique à Radio France, a démenti ces informations et parlé de "cabale" contre lui. Dans un communiqué publié sur son site internet, Anticor dit s'étonner "qu'aucune plainte n'ait été déposée par les autorités compétentes" concernant les dépenses engagées par Agnès Saal. "Comment peut-on encore tergiverser alors que Mme Saal a elle-même reconnu avoir fait payer à l'Ina des dépenses étrangères à ses fonctions ?", écrit l'association. Une enquête administrative a été ouverte mais Agnès Saal a été, dans l'attente, réintégrée dans les services du ministère de la Culture. ID:nL5N0YC2RL Anticor dit en outre être "surprise" que les informations du Canard enchaîné sur les marchés passés entre 2010 et 2014 n'aient pas connu de suites judiciaires. "Pour que toute la lumière soit faite sur la gestion de cet établissement public, Anticor dépose plainte contre X pour détournement de fonds publics et délit de favoritisme", dit l'association. L'Ina est financé à hauteur de 90 millions d'euros par an environ par des fonds publics, pour un budget total de 131 millions d'euros. (Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le vendredi 29 mai 2015 à 14:20

    Si on le supprime que perd-on?? rien , alors supprimons le.

  • JODHY le vendredi 29 mai 2015 à 13:58

    il faut supprimer 75 % des fonctionnaires et pis c'est tout

  • M940878 le vendredi 29 mai 2015 à 13:55

    il faut supprimer l'INA , organisme parasite comme beaucoup d'autres