France-Alsace : Ogier triomphe sur les terres de Loeb

le
0
France-Alsace : Ogier triomphe sur les terres de Loeb
France-Alsace : Ogier triomphe sur les terres de Loeb

Sacré champion du monde dès la première spéciale du rallye d'Alsace vendredi, Sébastien Ogier a tenu à fêter son sacre de la meilleure des manières. Grâce à une dernière journée époustouflante où il a su prendre des risques sans partir à la faute sur des routes rendues difficiles par une pluie battante ce dimanche, le Français de Volkswagen signe une septième victoire cette saison qui ne rend que plus évidente sa domination et celle d'une Polo-R bien née.

Ogier se reprend

Sans doute mis en difficulté par la fête consécutive à l'obtention du titre mondial, Sébastien Ogier a d'abord connu une journée de vendredi difficile où il n'arrive pas à se mettre dans le rythme des meilleurs. A l'inverse du Français Sébastien Loeb (Citroën) qui entame de la meilleure des manières le dernier rallye de sa carrière en remportant les trois spéciales du vendredi matin pour pointer en tête du classement général avec près de quatre secondes d'avance sur le Finlandais Jari-Matti Latvala (VW) et le Belge Thierry Neuville (Ford). Ce dernier a affiné ses réglages et s'impose sur les trois spéciales du vendredi après-midi pour prendre à son tour la tête du rallye mais avec une marge encore plus parlante : près de 10 secondes sur Dani Sordo.

L'erreur de Neuville

Remis de ses émotions, Sébastien Ogier remet le pied sur l'accélérateur lors de la matinée de samedi en remportant cinq des sept spéciales du jour mais Thierry Neuville accentue son avantage au classement général jusqu'à une sortie de piste du pilote belge qui lui cause une crevaison dans la 11eme spéciale, la perte de plus d'une minute et tout espoir de victoire finale dans ce rallye. L'Espagnol Dani Sordo (Citroën) en profite et prend les rênes du rallye devant Latvala et Loeb. Sordo reste en tête avec une avance infime dans un classement serré comme jamais, avec quatre pilotes en moins de trois secondes. Avec ces écarts resserrés, la moindre erreur ou le moindre manque d'audace se paye par des dixièmes de seconde perdus. Dani Sordo subit cela dans les rues de Mulhouse, lieu de la dernière spéciale de la journée de samedi. L'Espagnol termine à la cinquième place de cette spéciale et perd une seconde sur Latvala qui en profite pour reprendre la tête du rallye au terme de cette avant-dernière journée.

Ogier attaque, Loeb part à la faute

Relativement épargné par les mauvaises conditions climatiques sur l'Alsace entre jeudi et samedi, le Rallye de France se conclut sous une pluie battante qui rend la route très glissante et dangereuse. Le premier qui part à la faute est non moins que le nonuple champion du monde, Sébastien Loeb. Dans un long virage à droite qui se referme au début de la 15eme spéciale, la Citroën DS3 WRC du Français glisse des roues arrières et part en tête à queue avant de terminer sur le toit dans le bas-côté. Dans cette spéciale très piégeuse, Sébastien Ogier prend tous les risques et attaque plus que de coutume et cela paye. Il s'impose avec 8''4 d'avance sur Sordo et 14''5 sur Latvala, ce qui lui permet de prendre la tête du rallye avec 7''3 d'avance sur Sordo. Le champion du monde continue tout au long de la matinée de dimanche et signe trois temps scratch consécutifs pour porter son avantage à 10 secondes sur Dani Sordo et 23''7 sur Latvala. L'écart ne fait que grandir lors des trois spéciales du dimanche après-midi. Le rallye se conclut dans la ville natale de Sébastien Loeb, Haguenau, qui ne peut donc profiter de ses derniers tours de roue en WRC lui qui va s'attaquer au WTCC en 2014 avec Citroën et Yvan Muller. Cette dernière spéciale est remportée par Thierry Neuville devant les Finlandais Jari-Matti Latvala et Mikko Hirvonen, Sébastien Ogier signant le quatrième temps sans prendre de risques en pleine ville, contexte piégeux pour des voitures de rallyes.WRC / RALLYE DE FRANCE-ALSACEClassement général final1- Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/VW Polo-R) en 2h53'07''62- Dani Sordo-Carlos Del Barrio (ESP/Citroën DS3) à 12''23- Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN/VW Polo-R) à 19''54- Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Ford Fiesta RS) à 1'14"15- Evgeny Novikov-Ilka Minor (RUS-AUT/Ford Fiesta RS) à 3'10"96- Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Citroën DS3) à 3'37"77- Andreas Mikkelsen-Paul Nagle (NOR-IRL/VW Polo R) à 4'04"28- Mads Ostberg-Jonas Andersson (NOR-SUE/Ford Fiesta RS) à 4'35''29- Robert Kubica-Maciek Baran (POL/Citroën DS3 RRC) à 9'31''410- Romain Dumas-Denis Giraudet (FRA/Ford Fiesta RS) à 11''55'8

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant