France-Allemagne : le match fiscal

le
0
Nicolas Sarkozy veut rapprocher les systèmes d'imposition français et allemand. Qui y gagnerait? Qui y perdrait? Décryptage.

o Cotisations sociales

o Impôts sur les revenus

o Impôts sur le patrimoine

o Impôts sur les sociétés

o TVA

C'est l'un des grands chantiers annoncés par Nicolas Sarkozy, pour la fin de son quinquennat: rapprocher la fiscalité française de la fiscalité allemande. Mais, si cette convergence se réalise, sera-t-elle forcément une bonne nouvelle pour tous les Français? Rien n'est moins sûr. Les ménages allemands sont lourdement taxés sur leurs revenus. Seule compensation, leur patrimoine est peu imposé. Les entreprises hexagonales, en revanche, auraient tout à gagner à une telle refonte.

Globalement, Français et Allemands ont fait un choix de société identique: même importance accordée à la protection sociale, même appétence pour les services publics. Un choix qu'il faut bien financer. Dans les deux pays, les prélèvements obligatoires (impôts, taxes et charges sociales) captent donc une part importante de la richesse natio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant