France-All Blacks: Parra et Talès associés

le
0
France-All Blacks: Parra et Talès associés
France-All Blacks: Parra et Talès associés

Philippe Saint-André n'a pas pris de risque. Le sélectionneur du XV de France a surtout misé sur la puissance et la rapidité pour défier les All Blacks samedi au Stade de France (21 heures). L'équipe qu'il a dévoilée jeudi matin est essentiellement composée de joueurs ayant participé à la tournée en juin en Nouvelle-Zélande (3 défaites en 3 matchs).

Comme prévu, Pascal Papé, blessé à l'époque, et Morgan Parra, laissé au repos, effectuent leur retour. «Pascal est important comme joueur mais aussi pour son expérience du haut niveau et son charisme, souligne Saint-André. On a choisi Morgan également pour son expérience et pour ses qualités de buteur.» Rémi Talès, jugé plus solide physiquement, a été préféré à Camille Lopez à l'ouverture. C'est la neuvième charnière de l'ère Saint-André à la tête du XV de France, débutée après la Coupe du monde 2011.

Wenceslas Lauret, le troisième ligne du Racing-Métro, qui a impressionné le staff du XV de France depuis le début de saison, est titularisé aux côtés de Thierry Dusautoir et Damien Chouly. Son coéquipier chez les Ciel et Blanc Dimitri Szarzewski sera lui remplaçant, laissant le Clermontois Benjamin Kayser débuter au talonnage. «Benjamin est un peu plus puissant, mais Dimitri nous apportera son explosivité et son agressivité quand il entrera en jeu», ajoute le sélectionneur.

Pas de grosse surprise non plus chez les All Blacks. L'ouvreur Dan Carter et le capitaine Richie Mc Caw seront les leaders de l'équipe championne du monde, vainqueur du Four Nations cet été. «Il va falloir être intelligents et jouer sans frein à main, explique Saint-André. Il y a une envie énorme et une crainte qui ne doit pas être négative. Si on veut poser des problèmes aux Blacks pendant 80 minutes, il faudra les priver de ballons.» Un gros défi pour une équipe de France qui n'a remporté qu'un seul match, sur huit, en 2013, contre l'Ecosse et finit bon dernier du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant