France-Algérie : 2012, l'année des occasions manquées

le
0
Laurent Fabius se rendra à Alger peu après le cinquantenaire de l'indépendance pour tenter de relancer les relations entre les deux pays.

En 2009, Xavier Driencourt, alors ambassadeur de France en Algérie, avait imaginé quelques événements symboliques, susceptibles de marquer fortement, en 2012, le cinquantième anniversaire des relations avec l'ex-colonie devenue indépendante: une grande régate entre les deux rives de la Méditerranée, une étape du Tour de France passant par Alger... Il allait toutefois devenir vite évident que ces ambitieuses initiatives ne verraient pas le jour. L'année 2012, avec ses deux pics mémoriels hautement sensibles, le 19 mars (cinquantenaire du cessez-le-feu décrété au lendemain des accords d'Évian) et 5 juillet (déclaration d'indépendance), se sera déroulée sur fond de tensions et de malentendus. La France, qui n'a pas été invitée aux célébrations de l'indépendance, sera représentée par le nouvel ambassadeur, André Parant.

Laurent Fabius, lui, se rendra à Alger les 15 et 16 juillet. Le nouveau patron du Quai d'Orsay s'efforcera de relancer, une fois encor

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant