France-Afflux de migrants d'Erythrée à la frontière avec l'Italie

le
0

PARIS, 4 août (Reuters) - La police française s'alarme de l'arrivée massive de clandestins à la frontière entre la France et l'Italie, en particulier venus de la Corne de l'Afrique, écrit Le Figaro, à paraître mardi. Cet afflux découle de l'augmentation du nombre de migrants irréguliers entrant par voie maritime en Italie, précise le quotidien, citant des extraits d'un rapport de la Police aux frontières qui aurait suivi une réunion de crise. Entre le 1er janvier et le 30 juin 2014, "61.591 migrants irréguliers ont débarqué en Italie", alors qu'ils n'étaient que 7.913 pour la même période en 2013, selon ce document. Les Érythréens représentent 31% de ces migrants (18.282) et les Syriens arrivent en seconde position, avec 10.371 (17%). Evoquant les répercussions en France, le rapport souligne que les migrants en provenance de la Corne de l'Afrique et du Soudan sont au nombre de 5.757 au 30 juin 2014. "Il s'agit principalement d'Érythréens (5.235)", précise-t-il. Ce flux serait inédit depuis le printemps arabe. Selon le Figaro, qui évoque une "relative impuissance", les moyens d'action des forces de l'ordre sont limités. "Depuis le 1er janvier 2014, 3.411 remises immédiates en Italie ont été réalisées, 882 Érythréens ont été laissés libres après procédure", indique le document. Dès le 15 avril dernier, le préfet des Alpes-Maritimes a arrêté un plan d'action pour canaliser le flux des clandestins érythréens notamment. Des effectifs de la Police aux frontières ont été dépêchés sur les réseaux routier et ferré, précise Le Figaro. Par ailleurs, 881 d'entre-eux ont fait l'objet d'une obligation de quitter le territoire, à savoir qu'il leur est demandé de quitter le pays par eux-mêmes. (Gérard Bon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant