France-Abdeslam invoque de nouveau son "droit au silence"

le , mis à jour à 13:52
8
 (Actualisé avec nouvelles citations avocat) 
    PARIS, 8 septembre (Reuters) - Salah Abdeslam, seul rescapé 
présumé du commando djihadiste des attentats du 13 novembre à 
Paris et Saint-Denis, n'a une nouvelle fois pas souhaité 
s'exprimer lors de son audition, jeudi, par un juge 
d'instruction, a déclaré son avocat. 
    Il "a exercé son droit au silence pendant l'interrogatoire 
qui a duré environ une heure et demie, donc il a souhaité garder 
pour la troisième fois le silence suite aux questions qui lui 
ont été posées cette fois-ci par le juge"", a indiqué Me Frank 
Berton à la presse.  
    L'avocat a rappelé que Salah Abdeslam avait indiqué qu'il 
souhaitait s'expliquer devant les juges français. "On ne 
désespère pas qu'il s'explique devant les juges français, mais 
ce n'est pas pour aujourd'hui", a-t-il dit. 
    Arrêté le 18 mars en Belgique après quatre mois de cavale, 
le jeune homme de 26 ans a été transféré le 27 avril en France 
où il a été mis en examen, notamment pour "participation à une 
association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation 
d'un ou plusieurs crimes d'atteintes aux personne". 
    Il est depuis détenu à l'isolement et sous vidéo 
surveillance permanente à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne). 
     
    Considéré au minimum comme le logisticien des attaques de 
novembre, il a jusqu'à présent refusé de s'expliquer. Il avait 
notamment invoqué son "droit au silence" lors de son premier 
interrogatoire le 20 mai dernier  .  
    Revendiqués par l'Etat islamique (EI), les attentats du 13 
novembre à Paris et Saint-Denis ont fait 130 morts et des 
centaines de blessés.      
 
 (Johnny Cotton, avec Gérard Bon, édité par Marine Pennetier) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danielk6 il y a 10 mois

    16 euros, par jour passé dans leur cellule. Aux Pays-Bas, les prisonniers et leur famille devront payer à l’Etat 16 euros pour chaque jour passé en détention. C'est ce qu'a annoncé le ministre de la justice néerlandais lundi.

  • danielk6 il y a 10 mois

    seront à leur charge. Il en sera de même pour les congés maternité, les prêts étudiants et les allocations. Le temps est venu pour nous de mettre en place des conditions plus restrictives » , commente le ministre de l’emploi Inger

  • danielk6 il y a 10 mois

    Des coûts que le gouvernement néerlandais ne veut plus assumer seul.> Jusqu'à 11600 euros de frais.. Cette loi s'applique aux prisonniers, mais également aux parents de mineurs incarcérés ainsi que les criminels enfermés en asile psychiatrique. Ces personnes devraient recevoir pour un maximum de deux ans 'enfermement une facture de 11680 euros payable sous six semaines, a précisé le gouvernement. Cette nouvelle mesure devrait rapporter 65M€

  • acharbi1 il y a 10 mois

    Je demande à la mairesse Hidalgo,les ministres Valeau Belkasem et Marisole Touraine,de prendre position sur l'agression de deux femmes en short,par dix jeunes, Érigée en police religieuse . Alors que ces trois là on fait le Beuz pour le Burkini

  • 2445joye il y a 10 mois

    Il connaissait sans nul doute les lieux d'hébergement et les intentions de ses coreligionnaires qui ont commis les attentats de Bruxelles après son arrestation. Le respect de son soi-disant "droit" au silence a cause la mort de dizaines d'innocents..

  • brinon1 il y a 10 mois

    çà fera traîner la procédure, mais çà ne changera rien au procès et à ses conclusions, 2 ans ou 3 ans celà importe peu devant l'éternité carcérale dont il bénéficie.

  • acharbi1 il y a 10 mois

    À Toulon ce dimanche, deux hommes se sont fait agresser et frapper sous les yeux de leurs enfants, par une bande de jeunes issus de la cité dite «sensible» des Œillets, simplement parce que les femmes qui les accompagnaient étaient en short.

  • rodde12 il y a 10 mois

    Il suffit de le mettre avec ses camarades (coreligionnaires). Pourquoi l'isoler s'il ne veut pas parler?