France-30.000 euros d'amende en appel pour Jean-Marie Le Pen

le
0
    PARIS, 1er mars (Reuters) - La cour d'appel de Paris a 
confirmé mercredi la condamnation de Jean-Marie Le Pen à 30.000 
euros d'amende pour ses propos sur les chambres à gaz, "détail" 
selon lui de l'Histoire de la Seconde Guerre mondiale. 
    Le président d'honneur du Front national a été reconnu 
coupable de contestation de crime contre l'Humanité, et condamné 
à payer des dommages et intérêts à plusieurs associations.  
    La cour d'appel a également ordonné que sa condamnation soit 
publiée dans trois quotidiens nationaux. 
    "Monsieur Le Pen forme un pourvoi en cassation", a indiqué à 
Reuters son avocat, Me François Wagner, sans autre commentaire. 
    Jean-Marie Le Pen a déjà été condamné à plusieurs reprises 
par la justice française pour ces propos, prononcés une nouvelle 
fois en avril 2015 à la télévision, mais tenus pour la première 
fois en 1987. Ils lui ont valu en 2015 d'être exclu par sa fille 
Marine du parti qu'il a cofondé. 
    Lundi, la cour d'appel d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) 
a également confirmé sa condamnation à 5.000 euros d'amende pour 
des propos tenus en 2013 sur la "présence urticante et odorante" 
des Roms. 
 
 (Chine Labbé, avec Thierry Chiarello, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant