France 24 : Pouzilhac n'accuse pas Ockrent

le
0
INFO LE FIGARO - Le PDG estime que la directrice générale déléguée n'y est pour rien dans l'affaire d'espionnage informatique

Le conseil d'administration de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF) s'est tenu dans une atmosphère à couper au couteau, tant la relation entre Alain de Pouzilhac et Christine Ockrent est tendue depuis six mois. Pourtant, Alain de Pouzilhac a consenti à un geste fort en affirmant : «Christine, je ne t'ai jamais accusée directement dans cette affaire» et en soutenant cette dernière qui s'estimait atteinte dans son honneur par les accusations de piratage informatique dont elle fait l'objet.

Le PDG de l'audiovisuel extérieur a également affirmé que ce délit ne concernait que «la structure holding et non la chaîne France 24», comme cela a été affirmé. 

«Une situation intolérable» 

Ce sujet qui fâche ne devait pas être abordé, mais Michel Herbillon, député et représentant au conseil a mis les pieds dans le plat pour évoquer «une situation intolérable exigeant un règlement urgent pour une entreprise porteuse de l'image de la France à l'étranger».

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant