France 24 dément la mort d'un de ses journalistes au Yémen

le
0

SANAA (Reuters) - Le corps d'un journaliste franco-algérien, porté disparu depuis quatre jours, a été découvert lundi par la police dans sa chambre d'hôtel à Sanaa, la capitale du Yémen, rapporte la police.

Un responsable de la police yéménite a affirmé que cet homme travaillait pour France 24 selon un papier d'identité retrouvé sur place, mais la chaîne de télévision française a démenti cette information.

"Il ne s'agit pas d'un des correspondants de France 24", a dit Nahida Nakad, directrice de la rédaction du pôle arabophone de la chaîne.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès du ministère français des Affaires étrangères.

Le journaliste a été étranglé avec un câble électrique, a dit à Reuters un responsable de la police yéménite.

Les raisons pour lesquelles le journaliste a été tué n'étaient pas connues dans l'immédiat, a-t-il ajouté.

Mohammed Ghobari; Marine Pennetier et Matthias Blamont pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant