FRANCE 2017-Valls veut gouverner avec Macron, juge l'unité du PS impossible

le
12
    PARIS, 24 avril (Reuters) - Manuel Valls a souhaité lundi 
pouvoir gouverner demain avec Emmanuel Macron, favori des 
sondages pour accéder à la présidence de la République le 7 mai, 
et a jugé impossible l'unité d'un Parti socialiste écartelé 
idéologiquement. 
    Au lendemain de l'élimination du socialiste Benoît Hamon 
avec 6,35% de voix au premier tour, l'ancien finaliste 
malheureux de la primaire du PS a appelé Emmanuel Macron à ne 
pas répéter l'erreur de Jacques Chirac qui n'avait gouverné 
qu'avec la droite après avoir battu le Front national en 2002. 
    "Il y a une responsabilité, qui est d'abord celle d'Emmanuel 
Macron, qui est de rassembler, et nous devrons l'aider, le plus 
largement possible, pour mettre Marine Le Pen le plus bas 
possible", a déclaré l'ancien Premier ministre sur France Inter. 
    "Il ne suffit pas de gagner (...) il faut demain gouverner, 
assumer les responsabilités", a-t-il ajouté. "Gouverner la 
France, c'est difficile et donc il faut rassembler et donc la 
responsabilité de rassembler une majorité présidentielle et 
demain une majorité à l'Assemblée nationale, elle incombe 
d'abord bien sûr à Emmanuel Macron (...) et c'est pour ça que 
nous devons être prêts à le soutenir, à l'aider, à participer à 
cette majorité." 
    Pour le Parti socialiste, après l'échec spectaculaire de 
Benoît Hamon, "c'est la fin d'un cycle, c'est la fin d'une 
histoire", a dit Manuel Valls. 
    "Ceux qui ne partagent pas les mêmes idées, ceux qui sont en 
désaccord sur l'Europe, sur l'économie, sur l'entreprise, sur 
les questions de sécurité ou de laïcité peuvent-ils encore être 
dans la même famille politique ? Personnellement, je ne le crois 
pas donc doit venir le temps enfin de la clarification", a-t-il 
ajouté. 
     
    Voir aussi : 
    Le PS condamné à se refonder après une lourde défaite 
      
    LE POINT sur le premier tour   
    Les résultats définitifs       
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Myriam Rivet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • serval02 il y a 8 mois

    Vallss qui gouverne uniquement avec la gauche et ensuite, une fois battu, demande la mixité du gouvernement....Un porte feuille bien garni, je demande, avec un jet pour les matchs de foot du barca...

  • M6445098 il y a 8 mois

    CQFD : EM est bien le nouveau PS... du Hollande bis en somme.

  • M8637171 il y a 8 mois

    En tout cas pour les réformistes, je pense à ceux qui ont soutenu FF, le combat continue. Il faut le plus possible de réformistes à l'assemblée. les réfomres Diminution du nombre d'élus et de leur pouvoir de nuisance, réduction des cotisations sociales sur tous les salaires, renforcement du statut d'autoentrepreneurs avec en compensation allégement des charges sur les artisans. réformes du paritarisme (il y a trop de mandataires, trop chers et sans résultats ni contrôles), ....

  • masson33 il y a 8 mois

    Lamentable petit bonhomme......il 'accroche au pouvoir comme un naufragé à sa bouée....malheureusement...pour lui c'est foutu....c'est un jeune-vieux avec des idées du 19ème siècle....autoritarisme...mépris du consensus populaire...culte de la personnalité....il demeurera l 'homme du 49.3....c'est tout....

  • axfapi il y a 8 mois

    il manque pas d air celui la un deuxième bayrou en sorte

  • M4189758 il y a 8 mois

    JPi - Voilà une bonne analyse de la situation. Pour l'avenir je souhaite un futur gouvernement avec moins de normes étouffantes. Plus de liberté vis à vis de l'UE. Supprimer deux lois pour une nouvelle votée. Qui , elle ne serait votée qu'après une étude d'efficacité. Non je ne crois plus aux législateurs qui nous em..pêchent de vivre;

  • stocanne il y a 8 mois

    les voila tous revenus avec macron, triste époque que nous allons vivre, on recommence avec une nouvelle tête de gondole...les français se sont fait avoir une fois de plus !

  • M8637171 il y a 8 mois

    ....... Au contraire la droite n'a heureusement jamais cédé aux appels du FN. Il est donc grand temps que la gauche réformiste et démocratique rompe avec l’extrême gauche.

  • M8637171 il y a 8 mois

    Ceci dit Valls a raison sur le fond. L'alliance PS et PC a permis au PS d’accéder au pouvoir. Mais au prix d'une dégradation du système politique français, de notre économie, de nos entreprises publiques et de l'état. Cela s'est fait au prix d'une décentralisation bâclée et qui est devenu de fait une re féodalisation de la France. Cela s'est fait au prix de subventions indécentes à des syndicats politisés à l'extrême gauche.

  • 82554976 il y a 8 mois

    Manu doit bien avoir qq infos pour inquiéter Macron : (Technique inspirée par Pasqua)