FRANCE 2017-Les ministres pourront dire leur choix à partir du 24/3-Hollande

le
1
    BRUXELLES, 9 mars (Reuters) - Les ministres pourront 
soutenir ouvertement un candidat à l'élection présidentielle à 
partir du 24 mars, a déclaré jeudi François Hollande, 
renouvelant son appel à faire échec à Marine Le Pen, dont la 
candidature suscite l'inquiétude des partenaires européens de la 
France. 
    Le président français n'a pas confirmé que ses déclarations 
sur la nécessité d'empêcher le Front national d'accéder au 
pouvoir pouvaient être entendues comme un feu vert à ceux qui 
voudraient soutenir Emmanuel Macron, que les sondages désignent 
comme le rempart le plus efficace face à la candidate du Front 
national. 
    "Ça, c'est la réponse en terme électoral qui peut être 
évoquée mais ce n'est pas ce que je veux souligner en ce 
moment", a répondu le chef de l'Etat à cette question lors d'une 
conférence de presse au Conseil européen, à Bruxelles. 
    "La réponse qu'il faut faire, c'est une réponse politique au 
sens d'aller jusqu'au bout dans la dénonciation des propos du 
Front national", a-t-il ajouté. 
    Des membres du gouvernement et de la majorité ont exprimé 
publiquement leur soutien à Emmanuel Macron, leur inclination ou 
leur hésitation, d'autres le faisant sous le sceau de 
l'anonymat, en soulignant notamment le risque d'une victoire de 
Marine Le Pen. 
    Prié de dire si ses homologues européens s'inquiétaient de 
la prééminence de cette dernière dans les sondages, François 
Hollande a répondu : "Est-ce qu'il y a de l'inquiétude ? Oui. 
Mais il y a de l'inquiétude parce qu'il y a présence de 
l'extrême droite partout en Europe à des niveaux élevés." 
    A la question de savoir pour qui il voterait, le président a 
répondu sur le ton de la plaisanterie : "Je vous répondrai plus 
tard." 
    Les membres du gouvernement pourront quant à eux exprimer 
leur soutien publiquement à partir du 24 mars. 
    "J'ai fixé clairement les choses puisqu'il y a eu un conseil 
des ministres mercredi", a dit François Hollande. 
    "Le 17 mars, il y aura les candidatures qui seront non pas 
simplement déclarées mais qui seront autorisées (), c'est à 
partir de là que les personnalités politiques... et notamment à 
partir du 24 puisqu'il y aura la possibilité pour des ministres 
de faire campagne (...), qu'ils pourront dire ce qu'ils veulent 
faire dans cette période très importante qui est le choix du 
prochain président de la République", a-t-il ajouté. 
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 il y a 9 mois

    Mal informé ce président, la plupart se sont déjà positionnés