France 2017-Le projet de Fillon nuirait à la France-Juppé

le
14
    PARIS, 22 novembre (Reuters) - Le programme "irréaliste" de 
François Fillon ne pourra pas être mis en oeuvre et mettrait le 
pays dans une situation très difficile, a jugé mardi Alain 
Juppé, ajoutant que les hausses de TVA proposées par son 
adversaire impliquent qu'il n'y aurait aucune baisse de la 
pression fiscale pour les Français. 
    François Fillon, qui a devancé Alain Juppé de 16 points au 
premier tour de la primaire de la droite et du centre, dimanche, 
estime quant à lui que "le scepticisme d'Alain Juppé révèle ses 
hésitations à agir fort".  
    "Alain Juppé a présenté un programme qui me semble décalé 
par rapport au centre de gravité de la droite. Mais aussi du 
pays, qui est plus à droite qu'il ne l'a jamais été", 
poursuit-il dans un entretien publié mardi dans Le Parisien.  
    Sur Europe 1, le maire de Bordeaux a estimé qu'en cas de 
victoire de François Fillon à la primaire, dimanche, puis à 
l'élection présidentielle du printemps, "il y aura impossibilité 
de réaliser les choses dans les délais qui sont annoncés". 
    "Son projet est trop dur et amènera la société française 
dans des situations très difficiles", a-t-il ajouté. "Ce 
programme est trop dur, il n'est pas réaliste et il provoquera 
des blocages dans la société française."  
    Supprimer 500.000 postes de fonctionnaires comme le propose 
François Fillon et faire passer les fonctionnaires à 39 heures 
quasi immédiatement, "c'est impossible", a poursuivi l'ex-favori 
des sondages. 
    "Sa ponction fiscale de 16 milliards de TVA est excessive", 
a-t-il ajouté. "Ça veut dire qu'il n'y aura aucun allègement de 
la charge fiscale des ménages et des particuliers." 
    Critiquant la conception de la société de François Fillon, 
qu'il a qualifiée lundi de "traditionnaliste", Alain Juppé, l'a 
pressé de préciser sa pensée sur l'avortement.   
    Jérôme Chartier, porte-parole de François Fillon, a quant à 
lui précisé sur Europe 1, à propos des 500.000 suppressions de 
postes de fonctionnaires proposées, qu'il s'agirait en fait de 
"500.000 agents publics, puisqu'on inclut à la fois les 
fonctionnaires et les contractuels".      
         
    Voir aussi : 
    Programme économique et social de François Fillon 
  
    Programme économique et social d'Alain Juppé   
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2010jpge il y a 3 semaines

    Fillon c'est Sarkozy bis .

  • M6445098 il y a 3 semaines

    le représentant de LR est censé défendre des principes de droite et combattre ceux de la gauche, et non pour plaire aux électeurs socialistes. et vis et versa... Autrement, il ne faut faire qu'un seul parti LRPS.

  • franck8 il y a 3 semaines

    Fillon candidat de la droite avec son programme, ça c'est bon pour la gauche !

  • janaliz il y a 3 semaines

    Juppé se trompe de combat ! Puisque c'est le mot qu'il utilisa dimanche soir... J'imaginais la dernière compétition comme étant une explication, un développement de leurs hypothèses, et non des ruades chiraquiennes qui n'ont jamais réformé quoi que ce soit en France. La seule réforme des retraites fut celle de FF... Dont bénéficie les iconoclastes d'aujourd'hui..Qu'on se le dise...

  • M6445098 il y a 3 semaines

    ce qui nuirait surtout à la France, c'est le non projet Juppépé/Bayrou/Rafarin. Juppépé, le Hollande bis.

  • M8252219 il y a 3 semaines

    Il ne peut pas y avoir d'avancée sociale sans production de richesses , Il n'y a pas d'égalité sociale quand plus de 5 millions de personnes , statuts spéciaux , fonctionnaires et assimilés ponctionnent cette richesse et vivent sur le dos des salariés et des entreprises. Départ en retraite plus tôt , Meilleurs calcul de la retraite , absence au travail double du privé , temps de travail inférieur au privé . Pas de délais de carence.

  • M8252219 il y a 3 semaines

    Les français sont égaux , Il n'y a pas deux type de citoyens , ceux qui bossent dans le privé dans le vent et les tempêtes de la mondialisation et les autres planqués sous le parapluie de la fonction publique et des statuts spéciaux .

  • serval02 il y a 3 semaines

    C'est bien Juppé qui dans les années 90 avait remis a plat le système des retraites et qui a fait marche arrière à cause des manifestations populaires. A l'époque, un sparadrap aurait suffit pour solder le problème, maintenant par son manque de courage, il faut une amputation....Alors critiquer les autres pour couvrir sa propre mollesse est pure mesquinerie...

  • M7166371 il y a 3 semaines

    les US d'Obama nous ont traité en petit vassal de l'Amérique et FH a rabaissé la France comme jamais , il faut rééquilibrer nos relations internationales en développant un partenariat fort avec la Russie , amie et alliée historique de la France qui nous a même pardonné l'invasion Napoléonienne de triste mémoire

  • renard il y a 3 semaines

    Juppé, c'est Le Pen en 2022 à 99,99 %, un hollande de gauche sans courage.