France 2017-François Bayrou laisse ses options ouvertes-presse

le
3
    PARIS, 21 novembre (Reuters) - François Bayrou, soutien 
d'Alain Juppé, n'exclut pas de se présenter à la présidentielle 
en cas de défaite du maire de Bordeaux face à François Fillon au 
second tour de la primaire de la droite dimanche, croit savoir 
Le Figaro.         
    "J'ai l'intention de faire mûrir un projet plus dynamisant 
pour le pays, plus juste et plus social que celui qui est 
proposé aujourd'hui", a déclaré le président du Modem selon 
l'édition de mardi du quotidien.  
    Détracteur de Nicolas Sarkozy - qui lui voue en retour une 
inimitié tenace - le "troisième homme" de la présidentielle de 
2007 avait prévenu qu'il pourrait se lancer à nouveau dans la 
course à l'Elysée pour 2017 si Alain Juppé venait à perdre la 
primaire. 
    Mais il avait tenu ces propos alors que les sondages 
laissaient présager d'un duel entre l'ex-chef de l'Etat et le 
maire de Bordeaux pour l'investiture présidentielle à droite. 
    La large victoire de François Fillon et l'élimination de 
Nicolas Sarkozy dimanche au premier tour de la primaire 
rebattent les cartes pour le maire de Pau, qui soutient toujours 
Alain Juppé.  
    A la différence des relations tendues entre François Bayrou 
et Nicolas Sarkozy, le maire de Pau et François Fillon "ont des 
relations personnelles anciennes et amicales", a déclaré lundi 
au Huffington Post la vice-présidente du Modem Marielle de 
Sarnez.   
    Pour autant, le programme de l'ancien Premier ministre de 
Nicolas Sarkozy ne correspond pas forcément à la ligne défendue 
par François Bayrou, qui pourrait donc se présenter si François 
Fillon était le candidat de la droite à la présidentielle.  
    "Le seul engagement qu'a François Bayrou, c'est avec Alain 
Juppé", a également dit Marielle de Sarnez.  
 
 (Myriam Rivet, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • milano12 il y a 6 mois

    du pain béni pour marine

  • M2931816 il y a 6 mois

    Avec quels fonds ? Une campagne présidentielle coute cher..........Un gros ego ne suffit pas !

  • cavalair il y a 6 mois

    Il a un serieux probleme psychologique qu'il devrait soigner. Son ego est encore plus gros que lui.