FRANCE 2017-Fillon dénonce "un coup d'Etat institutionnel" de la gauche

le
0
    PARIS, 1er février (Reuters) - François Fillon, fragilisé 
par l'enquête sur les emplois présumés fictifs de son épouse, a 
dénoncé mercredi devant les parlementaires Les Républicains "un 
coup d'Etat institutionnel" fomenté par la gauche, ont rapporté 
des participants. 
    Le candidat de la droite et du centre à la présidentielle a 
demandé aux élus de "tenir quinze jours", le temps que l'enquête 
donne ses résultats. 
    "Nous sommes en face d'un coup d'Etat institutionnel", 
a-t-il dit lors d'une intervention à son QG de campagne, devant 
les parlementaires réunis, selon des participants. 
    "Cette opération ne vient pas de chez nous, cette affaire 
vient du pouvoir", a-t-il dit. 
    François Fillon a demandé la "solidarité" des parlementaires 
: "Nous devons tenir 15 jours". 
    L'un de ses porte-parole, Thierry Solère, a déclaré ensuite 
à la presse que "rien n'empêchera it  François Fillon et la 
droite française d'être présents devant les Français au premier 
tour et au second tour" de l'élection présidentielle. 
 
 (Emile Picy, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant