France 2017-Des jeunes de l'UDI rejoignent Emmanuel Macron

le
5
    PARIS, 28 novembre (Reuters) - Plus de 130 dirigeants, élus 
et militants centristes de l'UDI Jeunes ont appelé lundi à 
soutenir la candidature de l'ancien ministre de l'Economie 
Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017, au lendemain de la 
victoire de François Fillon à la primaire de la droite. 
    "Nous, jeunes de l'UDI, souhaitons aujourd'hui apporter 
notre soutien à Emmanuel Macron dans sa volonté de devenir le 
prochain président de la République et appelons notre parti, ses 
militants et ses élus à s'engager pleinement dans la 
construction de son programme présidentiel", écrivent-ils dans 
une tribune publiée sur Facebook. 
    Ils prennent ainsi le contrepied du président de l'Union des 
démocrates indépendants (UDI), Jean-Christophe Lagarde, qui 
s'est déclaré dès dimanche soir favorable à un ralliement du 
candidat du parti Les Républicains à François Fillon. 
  
    Ils disent constater un "écart" entre leurs priorités et 
leur valeurs et le programme de François Fillon et estiment au 
contraire que l'ex-ministre de François Hollande a appris de son 
passage au gouvernement socialiste, dont ils critiquent le 
bilan. 
    "Emmanuel Macron porte une vision pour notre société. C'est 
l'assurance d'un quinquennat maîtrisé sans fausses promesses 
autour d'une Europe forte, d'un libéralisme à visage humain et 
de l'ouverture à la modernité du monde actuel", ajoutent-ils. 
    L'ancien ministre de l'Economie avait appelé dimanche soir 
tous les "progressistes de droite", ainsi que le président du 
MoDem, François Bayrou, à le rejoindre. 
    Ce dernier a jugé à plusieurs reprises "dangereux" le 
programme de l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy.     
 
 (Emmanuel Jarry, édité par Yann Le Guernigou) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6445098 il y a un mois

    quelle souplesse, ces centristes! des contorsionnistes. ils devraient se reconvertir comme comiques troupiers itinérants.

  • mucius il y a un mois

    Les progressistes, les progressistes. On reconnaît là les mythes de gauche. Progressiste comme Castro, comme Tsipras comme Chavez et autres Mugabe (icone déchue), Morales...

  • janaliz il y a un mois

    Ils ne sont pas tous éclairés...

  • pbenard6 il y a un mois

    Des jeunes déjà vieux............;

  • bordo il y a un mois

    Les rats quittent le navire. Faudra que FH pense à fermer la lumière en quittant le PS le dernier. Ils pourront continuer des spectacles folkloriques comme au PC.