FRANCE 2017-Alain Juppé dément tout accord avec Emmanuel Macron

le
0
 (Actualisé avec déclarations, contexte) 
    BORDEAUX/PARIS, 12 mai (Reuters) - Alain Juppé a démenti 
vendredi soir la conclusion d'un accord avec Emmanuel Macron en 
vue de la formation du futur gouvernement et des élections 
législatives, comme l'affirme RTL. 
    "Alain Juppé dément absolument cette information", a déclaré 
à Reuters une source proche du maire de Bordeaux. 
    L'ancien Premier ministre a ensuite réagi avec véhémence 
dans pas moins de trois tweets. 
    "La capacité d'invention et de mensonge de certains médias 
n'a aucune limite. Il n'y a évidemment aucun accord 
Juppé/Macron!!!!", a-t-il écrit. 
    Avant de préciser : "En Gironde, chez moi, 12 
circonscriptions, 12 candidats En marche face aux 12 candidats 
LR/UDI que je soutiens. Alors assez d'intox". 
    Un troisième message, au ton inhabituel, témoignait de sa 
colère : "Je demande solennellement à RTL de démentir son info 
bidon sur l'accord prétendument conclu le 12 mai entre E.Macron 
et moi. J'hallucine!" 
    Selon RTL, un accord aurait été scellé vendredi avec le 
nouveau chef de l'Etat avec à la clé : la nomination du 
député-maire Les Républicains du Havre Edouard Philippe au poste 
de Premier ministre, des postes ministériels pour d'autres 
"juppéistes", comme Franck Riester et Benoist Apparu, ainsi que 
des circonscriptions en vue des législatives des 11 et 18 juin. 
    La formation du prochain gouvernement nourrit les 
spéculations depuis l'élection d'Emmanuel Macron, notamment 
s'agissant du degré "d'ouverture" au centre-droit auquel le 
nouveau président serait disposé. 
    Ainsi le nom d'Edouard Philippe est-il régulièrement cité 
dans les médias au nombre des prétendants au poste de Premier 
ministre. 
    Le secrétaire général de "La République en marche", Richard 
Ferrand, a tendu la main sans ambiguïté jeudi aux tenants de 
l'aile centriste de LR, particulièrement les "juppéistes", en 
soulignant que "des espaces de rassemblement" étaient 
disponibles en vue des législatives.   
    REM ne présente personne pour l'instant dans les 
circonscriptions d'Edouard Philippe, Benoist Apparu, Arnaud 
Robinet, Franck Riester ou encore Gilles Boyer. 
    Ce dernier, ancien directeur de campagne d'Alain Juppé 
durant la campagne de la primaire de la droite, a réagi vendredi 
soir avec l'humour caustique dont il est coutumier : "Tout le 
monde dément (le verbe, pas l'adjectif)". 
    Benoist Apparu a également démenti auprès de Reuters tout 
arrangement entre les "juppéistes" et "La République en marche". 
    Emmanuel Macron, qui dit avoir choisi son Premier ministre 
"in petto", devrait annoncer sa décision lundi, au lendemain de 
la passation de pouvoir. 
 
 (Sophie Louet avec Claude Canellas à Bordeaux, édité par Yves 
Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant