Français partis faire le jihad : la France prendra «toutes les mesures»

le
6
Français partis faire le jihad : la France prendra «toutes les mesures»
Français partis faire le jihad : la France prendra «toutes les mesures»

En janvier, les services de renseignement français recensaient 250 Français ou résidents en France partis faire le jihad en Syrie. Trois mois plus tard, ce chiffre a doublé, a indiqué Laurent Fabius ce mardi. Le ministre des Affaires étrangères a estimé à 500 le nombre de jihadistes français engagés auprès des groupes terroristes en Syrie. «Maintenant, les gens partent plus nombreux et plus jeunes», a-t-il ajouté.

Devant ces chiffres, François Hollande a promis que la France prendrait «toutes les mesures pour dissuader, empêcher, punir ceux ou celles» qui seraient tentés par le jihad.

«La France déploiera tout un arsenal, en utilisant toutes les techniques, y compris la cybersécurité», pour lutter contre ce phénomène, a affirmé le président de la République en évoquant le plan qui sera présenté mercredi par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, pour traiter de la question des Français partis en Syrie combattre aux côtés de groupes jihadistes.

Seront également utilisées «les techniques humaines qui consistent tout simplement à parler, à aller chercher dans les familles un certain nombre d'alertes qui nous permettent ensuite d'intervenir», a ajouté François Hollande lors d'une intervention à l'Institut du monde arabe (Ima) où il a inauguré une exposition consacrée au «Hajj, le pèlerinage à la Mecque».

«Ce plan n'est pas fait pour empêcher l'acte de foi mais il est fait pour que la religion ne soit pas utilisée à d'autres fins, et notamment la fin plus abominable qui est le terrorisme», a-t-il souligné.

Mercredi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve doit présenter en conseil des ministres un plan de lutte contre cet exode de Français radicalisés vers la Syrie. Laurent Fabius a tracé les grandes lignes des différentes mesures qui seront annoncées. «Il faut, en amont, déceler les jeunes qui sont portés vers cette dérive tragique et cela suppose une surveillance sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fgino le mardi 22 avr 2014 à 14:35

    encore des promesses !!! eh hollande on est pas des gonzesses tu vas pas nous bourrer le mou !!

  • M9095115 le mardi 22 avr 2014 à 12:56

    Que ces 500 ratés y restent

  • M8637171 le mardi 22 avr 2014 à 12:32

    Je me suis perdu dans une cité en voiture avec ma femme et mes enfants. il y a à peu 10 ans. ma femme conduisait. elle a renversé un chat. Nous avons été immédiatement arrêté par des jeunes. je suis sorti de la voiture. Ils ont commencé à me culpabiliser puis à me menacer physiquement. Heureusement de l'autre coté de la route il y avait de petites maisons habitées par des blancs. Une dame est arrivée leur montrant qu'ils mentaient ou se trompaient.j'en ai profiter pour m'enfuir avec ma famille

  • M8637171 le mardi 22 avr 2014 à 12:27

    Je suis étonné pendant 30 ans, SOS racisme et d'autres interdisaient que l'on parle des problèmes de cultures différentes, de valeurs anti démocratiques et de racisme des banlieues. Nous avons laissé par électoralisme et angélisme se développer des mons tres dans nos banlieues. Et maintenant que le phénomène est tout a fait hors contrôles, les socialos en parle enfin. Il ne faut pas s'étonner des scores importants du FN dans ces conditions là.

  • M4661438 le mardi 22 avr 2014 à 10:56

    qu'ils y restent surtout !

  • frk987 le mardi 22 avr 2014 à 10:51

    500 candidats résidants dans une future République Islamique ce n'est pas grand chose !!!!! Il devrait s'en réjouir.