Français et Japonais unis pour dire non au nucléaire

le
0
Français et Japonais unis pour dire non au nucléaire
Français et Japonais unis pour dire non au nucléaire

Ce 9 mars 2013, ils sont près de 20 000 à Paris à former une grande chaîne humaine contre le nucléaire dans la capitale. Cette foule est formée de militants anti-nucléaire, mais aussi de citoyens de tous âges, venus de la France entière.

" Je suis venu manifester aujourd'hui car ce qui s'est passé à Fukushima m'a traumatisé. Utiliser une énergie aussi dangereuse, c'est impensable ! " explique Quentin, 23 ans, venu de Bretagne spécialement pour l'occasion.

" Les Allemands ont décidé de sortir du nucléaire, et ils ont déjà arrêté 9 centrales. Aujourd'hui l'Allemagne est le premier pays producteur d'énergie verte d'Europe. En 2012 l'Allemagne a même produit plus d'électricité qu'elle n'en a consommé ! Et à ce que je sache, ils ne s'éclairent pas à la bougie et ne pédalent pas dans leur salon pour avoir de l'électricité ! Il faut arrêter de penser que l'énergie nucléaire est indispensable " raconte encore Annie, 53 ans, "qui a peur pour ses petits enfants".

Les manifestants, répartis en plusieurs points, ont encerclé plusieurs lieux de pouvoir à Paris. "Aujourd'hui, nous encerclons les ministères, l'Assemblée Nationale, les sièges d'EDF et d'Areva, tous ces lieux où se prennent les décisions sur le nucléaire, de façon opaque et au mépris des populations. Nous exigeons avec fermeté et détermination de reprendre en main ces choix qui nous appartiennent. Nous voulons l'arrêt du nucléaire civil et militaire, nous voulons une vraie

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant