Français et Allemands très sceptiques sur la Grèce selon l'Ifop

le
0
Français et Allemands très sceptiques sur la Grèce selon l'Ifop
Français et Allemands très sceptiques sur la Grèce selon l'Ifop

PARIS (Reuters) - Les Allemands et les Français, ainsi que dans une moindre mesure les Espagnols et les Italiens, sont très sceptiques sur la capacité de la Grèce à rester dans la zone euro, selon un sondage Ifop Fiducial pour le Journal du dimanche.

Selon le sondage, les Allemands (78%) et les Français (65%) sont les plus favorables à une sortie de la Grèce de la zone euro au cas où elle ne parviendrait pas à réduire sa dette et son déficit.

Les Espagnols (51%) et les Italiens (49%) sont moins sévères.

Pour 85% des Français et 84% des Allemands, l'argent prêté à la Grèce est de l'argent perdu car ce pays ne pourra jamais rembourser. Les Espagnols et les Italiens sont un peu moins pessimistes, avec respectivement 72% et 65%.

Néanmoins, 90% des Espagnols, 88% des Italiens, 84% des Français et 76% des Allemands estiment que les difficultés de la zone euro vont s'accroître dangereusement si la dette grecque n'est pas sauvée.

Les Italiens sont les plus enclins (56%) à penser que la Grèce va réussir à surmonter ses difficultés grâce à l'aide de l'Union européenne et à ses propres efforts, devant les Espagnols (44%), les Français (39%) et les Allemands (27%).

Interrogé par l'hebdomadaire sur les résultats de l'enquête, Bernard Cazeneuve, ministre délégué aux Affaires européennes, y voit "la résurgence d'une forme de repli nationaliste".

"Mais ce qui me préoccupe davantage, c'est l'incapacité dans laquelle l'UE s'est trouvée jusqu'à présent de répondre dans l'urgence aux défis auxquels l'Europe est confrontée", dit-il. "Face à ces crises, nous avons besoin de réponses urgentes, de plus de solidarité et, à terme, de plus d'unité pour rendre l'Europe plus efficiente."

Ce sondage a été effectué du 18 au 21 juin auprès de quatre échantillons en France (1.001 personnes), Allemagne (1.003 personnes), Espagne (976 personnes) et Italie (967 personnes).

Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant