Frais professionnels au forfait ou au réel

le
0

Lorsqu'on remplit sa déclaration d'impôt et que l'on engage des frais professionnels, deux possibilités existent : déclarer ses frais « au réel » ou opter pour la déduction forfaitaire de 10%.

La déduction forfaitaire de 10%

Les frais professionnels peuvent faire l'objet d'une réduction d'impôt. Il existe deux options. Dans le premier cas, on peut choisir la déduction forfaitaire de 10%. Pour le contribuable, cette solution a l'avantage de la simplicité : 10% des salaires déclarés sont déduits automatiquement du revenu imposable. Au moment de remplir la déclaration d'impôt, aucune démarche n'est à effectuer. Les 10% seront pris en compte automatiquement par l'administration fiscale.

Déclarer ses frais « au réel »

Si le contribuable estime ses frais professionnels supérieurs à 10% de ses salaires, il a alors intérêt à choisir la déclaration « au réel ». Les frais déclarés doivent être nécessités par l'activité salariée, avoir été générés durant l'année d'imposition et être justifiés : les diverses factures doivent être fournies pour attester de la réalité des frais déclarés. La liste des différents frais professionnels pris en compte doit être jointe, indiquant leur nature et leur montant. Les justificatifs doivent ensuite être conservés durant trois ans.

Quels frais ?

Les frais relatifs aux déplacements entre le domicile et le travail peuvent être déclarés, dans la limite de 80 km, aller et retour, par jour. Des frais alimentaires peuvent aussi être déduits, tout comme les frais de formation et les déplacements professionnels.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant