Frais de taxi de la patronne de l'INA : Anticor menace de saisir la justice

le , mis à jour à 10:34
18
Frais de taxi de la patronne de l'INA : Anticor menace de saisir la justice
Frais de taxi de la patronne de l'INA : Anticor menace de saisir la justice

Ce niçois de 43 ans est le nouveau président d'Anticor, association nationale de lutte contre la corruption. Jean-Christophe Picard suit de près le dossier des notes de taxi de la présidente de l'INA.

Quelle est votre position concernant les notes de taxi d'Agnès Saal ?

JEAN-CHRISTOPHE PICARD. L'abus de biens sociaux n'est pas contesté puisque la PDG de l'INA, qui parle d'une « maladresse », rembourse les sommes dues au titre de ses déplacements privés. Il est vrai qu'ayant donné le code de son abonnement taxi à son fils, elle peut difficilement nier qu'il s'agit d'un acte volontaire. Je ne vois pas aujourd'hui comment Agnès Saal pourrait être maintenue dans ses fonctions, on alors l'INA devra faire preuve de beaucoup d'imagination ! Si elle ne démissionne pas, Anticor saisira la justice et signalera évidemment les choses au procureur de la République. Mais je suppose qu'il est déjà au courant de la situation...

Ces révélations sont liées à un courrier anonyme adressé aux administrateurs. Les moyens de contrôle de l'INA sont-ils suffisants ?

D'abord, je déplore qu'Agnès Saal n'ait pas fait part elle-même de la situation. Ensuite, je remarque en effet que ceux qui sont censés contrôler ne contrôlent pas, ou inefficacement. Il s'agit pourtant d'argent public et de sommes conséquentes. N'importe qui avec des notions de comptabilité sursauterait devant de tels montants. Heureusement qu'il y a des « lanceurs d'alerte ». D'une façon plus anecdotique, j'ai envie de dire à Mme Saal qu'il n'est pas infamant de prendre les transports en commun ! Je les prends moi-même souvent et je m'en porte très bien.

Ce n'est pas la première fois qu'Anticor s'intéresse à l'INA...

En 2011, Jérôme Royer, ex-maire PS de Jarnac et membre d'Anticor, avait saisi le Service central de prévention de la corruption (SCPC). Il estimait que la nomination en 2010 de Mathieu Gallet à la tête de l'INA pouvait constituer une prise ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mbaron12 le mardi 28 avr 2015 à 12:29

    Assez des paroles... des actes !

  • M940878 le mardi 28 avr 2015 à 12:26

    seule solution : contrôle systématique par un organisme indépendant de toutes les frais des hauts fonctionnaires

  • frk987 le mardi 28 avr 2015 à 11:43

    Ben Cidem, ceux qui contrôlent profitent du système.....difficile de dénoncer 40.000 euros quand soi-même on profite "raisonnablement" de 20.000, c'est là toute la base de notre système. Plus on est haut dans la hiérarchie administrative plus on profite mais comme on n'est assez intelligent on laisse profiter la sous -hiérarchie, Tout le monde profite du système..et voilà le pourquoi du comment.

  • cidem le mardi 28 avr 2015 à 11:38

    Ce qui est BIZARRE c'est que c'est jamais ceux qui sont censé contrôler/sanctionner qui detecte et sanctionnent. Faut toujours que ce soit la presse (Cahuzac et sa fraude, Blanc et ses 12 000e de cigare, Saal et ses taxi, Lang et ses notes de resto...) qui balance. Bref, politicien et haut fonctionnaires sont la nouvelle noblesse.

  • pichou59 le mardi 28 avr 2015 à 11:37

    ENA ....... (promotion Solidarité, 1983), on comprend mieux...... nommée directrice administrative et financière du Centre national de la cinématographieelle succède le 12 mai suivant à Mathieu Gallet qui devient président de Radio-France...... Elle s'engage à « une gestion janséniste ... -résultat net d’exploitation 2014 en déficit de 14,5 M€ .... et légion d'honneur , officier à l'occasion de la promotion du 1er janvier 2015

  • M4484897 le mardi 28 avr 2015 à 11:28

    Le premier abus de biens sociaux de la fonction publique est son statut privilégié: sécurité d'emploi même en cas de faute lourde, retraite bien avant le privé et sur des bases plus qu'avantageuses pour des emplois ou la notion de pénibilité n'est fonction que du nombre de coups d'œil vers la pendule...

  • dsta le mardi 28 avr 2015 à 11:22

    Quelle mentalité ces socialos! Et ils osent encore donner des leçons à la terre entière! Quel exemple pour tous les Français a qui l'on a prélevé 90 milliards d'impôts supplémentaires depuis l'arrivée d'Hollande ! UNE HONTE !

  • M4358281 le mardi 28 avr 2015 à 11:20

    je vais dire à mon patron que je n'ai pas de permis ..il va me dire qu'il me paye le taxi sans problème ..idem pour les vacances ..

  • M4358281 le mardi 28 avr 2015 à 11:18

    la soupe est bonne ..et on sait que les femmes sont plus honnêtes que les hommes ..! la preuve ..lol !

  • frk987 le mardi 28 avr 2015 à 11:15

    Un détournement de fonds publics est encore bien plus grave qu'un abus de biens sociaux dans une entreprise privée. C'est de la taule qu'il faut.