Frais bancaires : faire jouer la concurrence pour économiser

le
0
PhotographyByMK/shutterstock.com
PhotographyByMK/shutterstock.com

(Relaxnews) - En 2015, les consommateurs ont toujours intérêt à bien scruter les tarifs pratiqués par leur banque et à ne pas hésiter à faire jouer la concurrence. D'après l'étude annuelle de la CLCV, publiée jeudi 15 janvier, des écarts de prix significatifs existent entre les établissements et les clients peuvent faire des économies s'ils étudient la plaquette tarifaire d'une banque concurrente de la leur. 

Les consommateurs ne règlent pas le même montant de frais bancaires selon la banque qui gère leurs finances. En moyenne, un petit consommateur, celui qui utilise de manière limitée les services bancaires, paye 66,32 euros par an, selon cette étude qui retient la formule la moins chère entre paiement à la carte ou package dans chaque banque. Ce panier peut être jusqu'à 179% plus cher selon l'établissement bancaire. 

Le consommateur moyen, lui, dont le profil correspond à un compte détenu par deux titulaires, doit s'acquitter chaque année de 147,19 euros de frais bancaires. Mais, la facture peut aller bien plus haut, jusqu'à 113%. Enfin, le "gros consommateur" n'échappe à la règle, avec une note annuelle de 209,84 euros, pouvant grimper jusqu'à 130%. 

Les banques en lignes moins chères, oui mais...

Face aux tarifs des établissements bancaires dits "en dur", les banques en ligne continuent d'être compétitives. Le petit consommateur ne paye en effet que 8,20 euros par an, le consommateur moyen 39,21 euros et le gros consommateur 46,58 euros.

Toutefois, l'association consumériste appelle les internautes à la plus grande vigilance s'ils souhaitent franchir le cap. Car ces prix attractifs cachent certaines obligations et les clients doivent tenir leurs comptes de manière rigoureuse. Par exemple, chez ING Direct, pour bénéficier de la gratuité des frais de tenue de compte, le client doit verser un minimum de 750 euros par mois ou de 2.250 euros par trimestre. Sinon, il devra régler 15 euros par trimestre. 

Cette étude s'appuie sur l'évaluation des prix, au 1er février 2015, de 140 établissements bancaires en métropole et en outre-mer.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant