Fragile sortie de récession pour la Grèce

le
0
La croissance du pays surendetté a fortement rebondi au premier trimestre, à +0,8%. Ce qui n'empêche pas la Commission européenne de revoir à la baisse ses prévisions pour 2011.

En Grèce, les bonnes nouvelles sont rares ces derniers temps. Le pays le plus endetté d'Europe serait sorti de récession au premier trimestre 2011, grâce à un rebond de l'activité de 0,8%, selon Eurostat et l'Autorité des statistiques grecque. Une surprise, après un plongeon de 2,8% sur les trois derniers mois de 2010, un chiffre profondément revu à la baisse par rapport aux premières estimations de -1,6%.

«La reprise de la croissance grecque est surprenante: nous nous attendions à la poursuite de la récession», reconnaît Thibault Mercier, économiste chez BNP Paribas. «Mais ce soubresaut, probablement porté par le commerce extérieur, ne change pas fondamentalement la donne: le programme d'austérité a un impact très fort sur la consommation des ménages. Les entreprises ne peuvent emprunter qu'à des taux très élevés et les banques, dont la santé dépend de l'état des finances publiques, n'ont qu'un accès limité aux liquidités.» En clair, elles ne peuven

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant