Fox ressort Jack Bauer de la clandestinité

le
0
JACK BAUER REVIENT
JACK BAUER REVIENT

par Eric Kelsey

LOS ANGELES (Reuters) - Après une éclipse de quatre ans, la chaîne américaine Fox relance ce lundi Jack Bauer, l'agent anti-terroriste de la série "24 heures chrono", dans un format resserré que la chaîne espère mieux adapté aux évolutions des modes de consommation des produits culturels.

Apparue sur les petits écrans américains en novembre 2001, dans la foulée des attentats du 11-Septembre, la série a relaté en temps réel et pendant huit saisons les efforts sans répit de l'agent de la cellule anti-terroriste de Los Angeles interprété par Kiefer Sutherland pour déjouer complots et projets d'attentat.

Avec un scénario extrêmement rythmé, un suspense incessant et la présence obsédante d'un chronomètre, la série a été l'une des plus influentes et des plus populaires des années 2000, révolutionnant les techniques de narration grâce à son déroulement en temps réel et ses écrans en split-screen (découpage de l'écran) permettant de suivre plusieurs actions simultanées.

"24 Heures", qui a décroché 20 Emmy Awards dont les récompenses de la meilleure série dramatique et du meilleur acteur pour une série du genre pour Kiefer Sutherland, attirait près de 14 millions de téléspectateurs en moyenne au plus fort de son succès, en 2006.

CRÉER L'ÉVÉNEMENT

En 2010, à l'annonce de l'arrêt du programme, les producteurs évoquaient une suite au cinéma.

Les projets ne se sont pas matérialisés, et la série revient finalement sur le petit écran, retrouvant Jack Bauer quatre ans après sa plongée dans la clandestinité, traqué par les Etats-Unis comme par la Russie pour avoir projeté d'assassiner le président russe.

Mais en quatre ans, le paysage a changé, avec le développement de la VOD (vidéo à la demande) et des magnétoscopes numériques qui permettent aux téléspectateurs de regarder un programme à leur rythme et à leur guise.

Sur le modèle de séries comme Homeland (diffusé par Showtime, une chaîne de télévision payante) ou House of Cards (sur Netflix, la plate-forme en ligne), la saison 9 de 24 heures chrono comportera également moitié moins d'épisodes que les saisons précédentes (douze contre 24), avec une programmation resserrée dans le temps.

Ce resserrement est une obligation pour les diffuseurs s'ils veulent éviter un éparpillement de l'audience nuisible aux annonceurs et donc aux rentrées publicitaires, estime Brad Adgate, de la société Horizon Media.

A l'image d'une manifestation sportive ou d'une cérémonie de remise de prix type Oscar, l'idée est de "créer l'événement", de faire en sorte, poursuit-il, que les téléspectateurs regardent le programme sur une chaîne au moment où il est diffusé, et pas ultérieurement en VOD, et le commentent sur les réseaux sociaux. "Les écrans publicitaires ne peuvent pas être zappés. Il y a beaucoup d'avantages", ajoute Brad Adgate.

En France, collant à sa diffusion aux Etats-Unis, le groupe Canal+, diffuseur de la série, programme les deux premiers épisodes de la nouvelle saison dans la nuit de lundi à mardi en version originale sous-titrée et en léger différé. Là encore l'objectif est de s'adapter aux évolutions des modes de consommation.

(Henri-Pierre André avec Pierre Sérisier et Gregory Schwartz pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant