Fournitures scolaires: le marché fait grise mine

le
6
Le chiffres d'affaires du secteur a reculé de 10% le mois dernier par rapport à juillet 2012, selon une étude de GfK Consumer Choices.

Stylos, trousses, agendas, crayons de bois bien spécifiques: les listes de fournitures scolaires toujours plus longues constituent un véritable «casse tête» pour les foyers français à la veille de la rentrée scolaire. Mais cette année ils ont rechigné à se lancer dans les achats dès juillet. Le chiffre d'affaires enregistré sur les achats de fournitures scolaires a reculé de 10% le mois dernier par rapport à juillet 2012, selon une étude de GfK Consumer Choices.

Cette chute des ventes s'explique en partie par le passage au numérique. Le stylo-plume, icône et objet incontournable de tout écolier qui se respecte, serait en net repli au profit du stylo-stylet. L'apparition d'une centaine de nouveaux produits pour cette rentrée 2013 témoigne de cette «révolution». Les feutres en revanche gardent la cote.

Les rayons des fournitures scolaires ont aussi été pénalisés par la météo: les hypermarchés ont privilégié plus longtemps les produits du plein air, plus convoités par les consommateurs au début de l'été. Les marques de fournitures devront redoubler d'efforts en termes de promotions et d'innovations pour faire face à ce contexte économique défavorable.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • blbryvsg le lundi 12 aout 2013 à 17:30

    Les fournitures scolaires, ça ne sert à rien. Tu glandes jusqu'en terminale et on t'offre ton bac, alors ????

  • maijerev le lundi 12 aout 2013 à 14:48

    alors que les gentils petits blancs vrais francais ne fraudent pas les alloc ... pitoyable raisonnement de comptoir fbordach.

  • fbordach le lundi 12 aout 2013 à 09:41

    Les assistés attendent la prime de rentrée et l'argent des autres pour acheter iPad et autres plaquettes importées ... C'est sur que leurs gamins en ont besoin pour réussir à l'école!

  • supersum le lundi 12 aout 2013 à 09:34

    Pourtant les allocs tombent à la pelle

  • OSS119 le dimanche 11 aout 2013 à 18:10

    La vraie raison : les jeunes écoliers ne savent pas lire et écrire. Ils ne vont pas acheter des stylos, des cahiers et des livres. Ils ne savent pas s'en servir. Et leurs parents (de 20-30 ans) non plus. Mais cela n'a pas empêché notre bon gouvernement de doubler l'allocation de rentrée scolaire, pour acheter des casquettes et des Nike importés de Chine, au nom de l'égalité et de l'efficacité

  • cresus57 le dimanche 11 aout 2013 à 11:40

    La vraie raison : l'année dernière il y avait des tas d'offres promotionnelles intéressantes, cette année très peu. Demandez aux consommateurs au lieu d'inventer n'importe quelle pseudo-explication (stylet, météo !)