Fos-sur-Mer : après l'incendie, le casse-tête des déchets

le
1
Fos-sur-Mer : après l'incendie, le casse-tête des déchets
Fos-sur-Mer : après l'incendie, le casse-tête des déchets

Alors que les dernières fumées s'élèvaient encore dimanche au-dessus de l'incinérateur de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM), qui y envoie les déchets de ses 18 communes, doit maintenant parer au plus pressé pour stocker les milliers de tonnes d'ordures qu'elle accumule quotidiennement.

Le violent incendie, qui a démarré pour une raison inconnue dans la nuit de vendredi à samedi, a détruit un tiers des installations. L'incinérateur en lui-même, qui brûle 360000 t d'ordures ménagères par an, n'a pas été touché. Dimanchei, deux fosses à déchets restaient encore sous la surveillance des pompiers, les couches profondes n'étant pas encore éteintes. L'enquête sur les origines de ce sinistre a été confiée au commissariat de Martigues et à la préfecture.

D'autres décharges mobilisées

L'entreprise EveRé, qui emploie 160 personnes, a lancé ce lundi une évaluation précise des dégâts et des travaux à prévoir avant le redémarrage de l'incinérateur. Cela pourrait prendre plusieurs semaines ou plusieurs mois, obligeant alors l'agglomération marseillaise à redéfinir sa politique déjà problématique de gestion des ordures. « Pendant la durée des réparations, les déchets collectés sur le territoire de MPM seront dirigés vers plusieurs décharges », indique Eugène Caselli, le président de la communauté urbaine de Marseille.

La course contre la montre est donc lancée, la capacité de stockage des déchets ayant déjà été atteinte pendant le week-end. Les centres d'enfouissement voisins de Septèmes-les-Vallons et des Pennes-Mirabeau, déjà engorgés, devraient donc accueillir les premières poubelles marseillaises dès ce matin.

L'incinérateur de Fos-sur-Mer avait commencé à brûler les déchets marseillais en 2010, afin de pallier la fermeture de la décharge d'Entressen (Bouches-du-Rhône), l'une des plus vastes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 4 nov 2013 à 11:16

    Les bouches du Rhône sont une vaste poubelle, alors un peu plus un peu moins....