Forum de Doha : le monde à l'heure de la "real politik"

le
0
L'émir du Qatar et son ministre des Affaires étrangères.
L'émir du Qatar et son ministre des Affaires étrangères.

Européens, Maghrébins, Américains, Asiatiques, Africains, Orientaux, ce sont quelques centaines de représentants de pays du monde entier qui participent au "forum de Doha pour la démocratie, le libre échange et le pluralisme" du 12 au 14 mai. Ce minuscule pays du Golfe - qui est, rappelons-le, une monarchie autoritaire - attire les plus grands, les plus puissants, mais aussi les plus faibles, devenant ainsi un des rares lieux d'échanges un tant soit peu universels.Cette année, c'est Dominique de Villepin qui a ouvert le bal en faisant un discours où il cite l'Irak en expliquant : "La force ne crée jamais l'équilibre, c'est l'excès et l'arrogance de certains qui se prennent pour les meilleurs qui déstabilise notre monde !" Comprenne qui voudra...Dialogue et échangeMichel Rocard, qui participe à ce forum avec son épouse, explique timidement au Point que ce forum "est intéressant et [qu'il attendait] aussi que les paroles se traduisent en actes avant de se faire un avis définitif". Tout le contraire de Maurice Leroy, député UDI et ancien ministre de la ville sous Sarkozy, qui assume totalement sa présence à ce forum. Il nous confie avec une sympathie et une franchise affichée que "le Qatar est le seul pays du Golfe où le prince est francophile et pour lequel la France compte encore un peu. Il n'y a aucune raison que notre pays refuse son invitation. La France est le seul pays au monde où l'on passe par un déontologue avant d accepter cette...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant